Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 100

L’École du sabbat et le culte

Sous la direction de frère E., l’école du sabbat de ----- était devenue le centre d’intérêt de l’église. Elle accaparait l’esprit de la jeunesse, tandis que d’autres activités religieuses étaient négligées. Souvent, l’étude terminée, le directeur, plusieurs moniteurs et même de nombreux élèves rentraient chez eux pour se reposer, convaincus que leurs obligations de membres d’église s’arrêtaient là. Et lorsque la cloche annonçait l’heure du culte, les fidèles se rendant à la maison de Dieu croisaient bon nombre de membres de l’École du sabbat qui en sortaient. En ne prenant pas part à la réunion suivante, quelque importante et intéressante qu’elle fût, ces derniers se privaient volontairement d’un précieux enrichissement spirituel apporté par la prédication. Celle-ci n’atteignait que ceux qui voulaient bien y assister et, comme beaucoup d’enfants en étaient absents, les quelques auditeurs présents ne profitaient pas de la prédication et avaient l’impression plutôt pénible de remplir une tâche ennuyeuse. -- TSS 7.

Écoles du sabbat dans les petits groupes

Des groupes d’observateurs du sabbat, qui souvent ne sont qu’en petit nombre, peuvent se former dans plusieurs endroits. Ils ne doivent pas être négligés et s’éteindre par manque de formation et d’effort personnel. Le travail commencé ne devrait pas être laissé prématurément. Il faut voir à ce que tous comprennent bien la vérité, qu’ils soient fondés dans la foi et qu’ils aient un intérêt pour chaque branche de l’œuvre avant de les laisser pour travailler dans un autre champ…

Il a été prouvé dans le champ missionnaire que, quel que soit le talent du prédicateur, si le travail de défrichage est négligé, si on n’enseigne pas aux ouvriers comment travailler, comment donner des conférences, quel est leur rôle dans le travail missionnaire, comment atteindre les gens avec succès, le travail est pratiquement voué à l’échec. Une grande responsabilité repose également sur l’œuvre de l’École du sabbat, celle d’amener les membres à réaliser leur obligation et faire leur part. Dieu les appelle à travailler pour lui, et les pasteurs devraient diriger leurs efforts. -- TSS 109.

L’École du sabbat au camp meeting

Chers frères et sœurs qui fréquentez assemblées et congrès, nous désirons vous adresser quelques mots dans l’intérêt même de nos écoles du sabbat, branche importante de notre œuvre. Leur direction ne devrait pas être abandonnée au hasard. En effet, si elles sont dirigées avec compétence, les efforts faits du haut de la chaire pour présenter la vérité auront plus d’efficacité et ce travail, poursuivi dans les classes, peut grandement contribuer au salut des âmes. Cependant, il ne suffit pas que l’École du sabbat fonctionne comme une machine bien réglée. Les moniteurs devraient être des personnes qui ont une communion vivante avec Dieu et un goût très vif pour l’étude, et qui consacrent à leur travail de pédagogues le temps et le sérieux nécessaires sans se déclarer satisfaits avant de constater chez leurs élèves des résultats positifs…

Il est important qu’à nos assemblées et congrès les différents exercices de l’École du sabbat soient dirigés avec ordre, sans lenteur et de manière efficace, offrant ainsi un modèle à imiter ultérieurement dans les églises. Il ne faut pas ramener cette institution

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»