Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 15

et mise en pratique dans la vie de chaque jour. Si le cœur de l’homme est en communion vivante avec Dieu, il reconnaîtra la voix qui vient d’en haut.

Éviter les discussions

Autant il nous est nécessaire d’examiner très scrupuleusement la Parole de Dieu en vue d’y découvrir et de mettre en lumière de précieuses vérités, autant devons-nous veiller à ce que l’esprit de controverse ne domine pas nos discussions dans les classes de l’École du sabbat. En exposant différentes opinions, ceux qui cherchent à comprendre les Saintes Écritures devraient manifester la grâce chrétienne. Le libre examen doit être de règle afin de permettre à chacun de découvrir et d’approfondir la vérité. On devrait favoriser un esprit de recherche pour que ceux qui sont assez âgés pour discerner les preuves soient encouragés à sonder de nouveaux aspects de la vérité, en même temps que d’autres motifs d’apprécier les dons que Dieu fait à son peuple. La lumière que le Père désire dispenser à ses enfants ne sera discernée qu’au prix d’une étude diligente de la Parole de vérité.

Le monde est rempli de toutes sortes d’erreurs spécieuses. Il apparaît donc essentiel qu’élèves et moniteurs sachent ce qu’est cette vérité. La révérer et reconnaître la voix divine dans ses oracles vivants, tel est notre devoir sacré si nous voulons mettre en pratique les préceptes divins et vivre de « toute parole qui sort de la bouche de Dieu ». Ceux qui font la volonté du Père sauront si une doctrine est de lui car aucune séduction n’obscurcira leur esprit. Dieu appelle chacun, quel que soit son âge, à sonder diligemment la Parole afin d’y découvrir les précieux joyaux de la vérité. Aux prédicateurs comme aux auditeurs, aux moniteurs comme aux élèves, à tous et à chacun, l’invitation est faite d’étudier la Bible.

De précieuses lumières émaneront encore des Saintes Écritures et il n’appartient à personne d’énoncer ce qui, dans les messages que Dieu se réserve de faire connaître, ne doit pas y figurer ; ce serait éteindre l’Esprit. Personne n’a le droit, quelle que soit l’autorité que lui confèrent ses fonctions, d’interdire l’accès à la lumière. Quand le Seigneur envoie un message à son peuple, nul ne peut se soustraire à l’obligation d’en examiner le contenu, ni se permettre de rester à l’écart ou d’adopter une attitude indifférente et présomptueuse en disant : « Je connais la vérité. Je suis satisfait de mes conclusions. Ma décision est prise, et quoi qu’il advienne, je ne changerai pas d’opinion. Je n’ai pas à écouter ce que dit ce messager car je sais que cela ne peut être la vérité. » C’est parce qu’elles agissent ainsi que les Églises populaires ont été abandonnées à des ténèbres partielles et que les messages de Dieu ne leur sont pas parvenus.

Cultiver un esprit docile

Dieu invite ceux qui occupent des postes de responsabilité dans l’École du sabbat à délaisser tout égocentrisme, vanité personnelle ou orgueil intellectuel ; si un message que vous ne comprenez pas vous parvient, prenez la peine d’en écouter les explications données par le messager ; comparez ensuite ce texte à ceux de l’Écriture puis jugez s’il est en conformité ou non avec elle. Si vous estimez que la position prise

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»