Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 18

sont exemptes d’imperfections. Vous perdez beaucoup en ne soumettant pas « à la loi et au témoignage » tout point de doctrine car, dans ce cas, il ne vous est pas possible de voir ni d’apprécier la volonté du Père. Oh, que notre jeunesse sache apprécier la lumière donnée par Dieu ! C’est sa volonté que chacun puisse aller à la source de toute lumière pour être illuminé par l’Esprit (puisque cela sera accordé à toute âme qui cherche humblement la vérité) et alors vous saurez que l’Esprit et la Parole sont un. Quelle assurance n’en découle-t-il pas ! Vous parlerez avec puissance et proclamerez ce que vous aurez appris de source sûre, convaincu de n’avoir pas suivi des fables habilement conçues. -- TSS 58-61.

Une promesse d’une lumière toujours plus grande

De nouvelles lumières sur le Saint Livre seront continuellement révélées à celui qui est en communion avec le Christ. Que personne donc ne conclue qu’il n’y a plus de révélations à attendre des pages sacrées, que tout a été dit. Celui qui cherche la vérité avec diligence et prière verra encore de précieux rayons de lumière en jaillir. Beaucoup de joyaux encore dispersés doivent être rassemblés pour devenir la propriété du peuple du « reste ». Mais la lumière n’est pas accordée dans le seul but de constituer une force de l’Église ; elle est destinée à être répandue sur ceux qui sont dans les ténèbres et auxquels cette Église doit annoncer les vertus de celui qui l’a appelée « des ténèbres à son admirable lumière ». Le Christ a dit des siens : « Vous êtes la lumière du monde », et la mission de la lumière est de briller et illuminer les ténèbres.

Oh, puissent les moniteurs et les élèves être ce que le Seigneur voulait qu’ils deviennent lorsque, sur le Calvaire, il désira, dans sa vision du monde, faire d’eux des fils et des filles de Dieu, héritiers de la couronne immortelle de gloire ! — TSS 53,54.

Nouveau sens à des textes familiers

Dès que celui qui cherche la vérité ouvre la Bible pour y lire les paroles de Dieu avec respect et un désir profond de savoir « ce que dit l’Éternel », la lumière et la grâce lui sont accordées, et il peut contempler les merveilles de la loi de Dieu. Ne considérant pas cette dernière comme un joug mais comme l’expression de l’amour de celui qui possède sagesse et compassion dans leur plénitude, il s’empresse de se soumettre aux ordonnances divines. De grandes vérités négligées et dédaignées pendant des siècles seront révélées par l’Esprit de Dieu, et une signification nouvelle jaillira de textes familiers. Chaque page du Livre saint sera illuminée par ce même Esprit de vérité. La Bible n’est pas scellée, c’est un livre ouvert. Les plus précieuses vérités y sont énoncées, les oracles vivants y sont perçus par des oreilles étonnées et provoquent une action salutaire dans la conscience des hommes. -- TSS 30.

S’éloigner des jalons bibliques

Nombreux sont ceux qui connaissent si peu leur Bible qu’ils sont facilement troublés dans leur foi. Ils effacent les anciens repères, et sont par conséquent ballotés çà et là par les opinions erronées et les vents de doctrine. La science, ainsi faussement appelée, érode le fondement du principe chrétien ; et ceux qui jadis étaient dans la foi

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»