Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 19

s’éloignent des jalons bibliques et rompent avec Dieu tout en proclamant être ses enfants. -- Review and Herald, 29 décembre 1896.

La jeunesse fortifiée contre les hérésies

L’enseignement biblique donné dans nos classes de jeunes à l’École du sabbat a une importance infiniment plus grande qu’on ne le suppose habituellement. Ces enfants auront bientôt à faire face aux erreurs et aux fables qui abondent dans le monde chrétien. Instruisez-les avec simplicité certes, mais avec beaucoup de soin. Notre œuvre doit pouvoir soutenir l’épreuve du jugement d’autrui. Il faut rendre la jeunesse actuelle capable, par la grâce du Christ, d’affronter et de vaincre le mal sous les différentes formes qu’il revêt dans la société. Les occasions ne lui manqueront pas d’exercer son influence et d’utiliser toute la connaissance acquise, mais elle devra compter sur la sagesse d’en haut pour résister au courant du mal. Ceux qui sont attachés à des doctrines anti-scripturaires sont nombreux. Le monde dans son ensemble les conduit à oublier Dieu et à mépriser ses exigences. La loi divine est foulée aux pieds. Chaque jeune adventiste est responsable devant Dieu des occasions qui lui sont données, notamment de la précieuse lumière qui émane des Écritures. -- TSS 22.

Une barrière contre la tentation

Enrichir les esprits des vérités bibliques doit être pour eux le sujet d’un intérêt réel et sans cesse grandissant. En effet, les précieuses connaissances ainsi communiquées formeront une barrière protectrice autour des âmes qui, dans la tentation, trouveront un appui ferme en Jésus, grâce à la connaissance acquise au sujet de celui qui les a appelés à la gloire et à la sagesse. -- TSS 12.

Aide divine dans la recherche de la vérité

La vérité doit être examinée point par point car il n’y a pas de limitation à la vérité de Dieu. Son étude suscitera un intérêt plus intense, à la fois chez les moniteurs et chez les élèves, pour qu’ils puissent connaître ce que Dieu a dit. Depuis des années le Seigneur nous répète : « Creusez ! Remuez ! » Que les élèves s’adonnent donc à l’étude personnelle de cette vérité afin de connaître les profondeurs de Dieu. Qu’ils ne s’imposent aucune restriction dans ce domaine ; que ce travail se fasse dans l’Esprit du Christ.

Il faut, pour sonder les Écritures, un esprit profondément humble, un cœur contrit et une fervente recherche de Dieu. Ceux qui se livrent à cette tâche avec de tels sentiments seront aidés par les anges de Dieu. -- TSS 55,56.

Service d’un cœur partagé

Nombre de ceux qui professent être chrétiens ne croient qu’à demi à la Parole de Dieu. Ils ne l’étudient pas sérieusement mais perdent un temps précieux à lire des histoires et des romans. Une simple compréhension intellectuelle des Écritures ne suffit pas à exercer une influence sur le genre de vie adopté, car ici c’est le cœur qui dicte les agissements. Lorsque les moniteurs ont enseigné les leçons de la vérité révélée, leur

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»