Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 28

Enseigner l’observation du sabbat

Les parents devraient mettre parfaitement au clair avec leur famille que les heures sacrées du sabbat doivent être passées à la gloire de Dieu. Ils devraient se lever avec le soleil, et avoir suffisamment de temps pour se préparer pour l’École du sabbat sans avoir à se presser et peut-être perdre la maîtrise d’eux-mêmes. Si les préparatifs ont été faits le jour précédent, il y aura suffisamment de temps pour revoir la leçon étudiée pendant la semaine ; et les parents comme les enfants peuvent aller à l’école avec l’assurance que les leçons ont été bien apprises.

Sympathie de Christ envers les enfants

Jésus avait un grand intérêt pour les enfants. Il n’est pas venu dans notre monde en tant qu’adulte. S’il avait fait cela, les enfants n’auraient pas pu suivre son exemple. Christ a été enfant ; il a vécu l’expérience d’un enfant ; il a éprouvé les déceptions et les épreuves que les enfants vivent ; il a connu les tentations des enfants et des jeunes. Mais Christ, dans son enfance et sa jeunesse, fut un exemple pour tous les enfants et tous les jeunes. Même enfant, ses mains accomplirent des actes utiles. Dans sa jeunesse, il a travaillé comme charpentier avec son père et fut soumis à ses parents, donnant ainsi dans sa vie une leçon pour tous les enfants et les jeunes. Si Christ n’avait jamais été lui-même enfant, les jeunes pourraient maintenant penser qu’il ne peut sympathiser avec eux. Mais il leur a donné l’exemple, et tous peuvent trouver en Jésus celui qui peut porter toutes leurs peines et leurs déceptions, et un Ami prêt à les aider.

Jésus aime les petits enfants. Quand les mères amenèrent leurs enfants à Jésus, les disciples essayèrent de les repousser. Mais Jésus les reprit et dit : « Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. » Il les rassembla ensuite dans ses bras aimants et les bénit. Ces parents et moniteurs qui n’ont ni amour ni patience avec les enfants sont à plaindre, car ils n’ont pas l’esprit de Christ. Ceux qui cherchent à rassembler les enfants dans l’École du sabbat accomplissent un bon travail, celui-là même que le Maître aimerait qu’ils fassent. Même les esprits en développement des petits enfants peuvent comprendre beaucoup de choses en rapport avec les enseignements de Christ, et on peut leur enseigner à l’aimer d’une affection passionnée. Parents et moniteurs devraient semer au bord de toutes les eaux, et s’ils sont fidèles, ils pourront avant longtemps récolter une moisson d’âmes. Lorsqu’ils verront les âmes pour lesquelles ils ont travaillé autour du grand trône blanc, avec des couronnes, des robes blanches et des harpes d’or, ils sentiront à ce moment que leurs efforts n’ont pas été faits en vain. Les paroles du Maître : « C’est bien, bon et fidèle serviteur » résonneront à leurs oreilles comme une douce musique. — Signs of the Times, 23 juin 1881.

Trouver du temps pour l’étude de la leçon

Il y a bien des enfants qui, pour s’excuser de ne pas apprendre les leçons de l’École du sabbat, prétendent manquer de temps ; mais peu d’entre eux auraient de la difficulté à trouver du temps s’ils étaient vraiment intéressés. Certains consacrent du temps à s’amuser et à flâner ; d’autres à confectionner des toilettes pour satisfaire leur vanité et leur orgueil. Les précieuses heures ainsi gaspillées appartiennent à Dieu à qui

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»