Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 36

Ce dont l’œuvre a le plus besoin

Quel est le caractère de l’expérience religieuse de ceux qui sont membres officiants au sein de l’École du sabbat ? C’est pour eux que la lumière de la vérité a brillé afin qu’ils travaillent avec insistance en faveur de ceux qui vivent sans Christ, le cœur fermé et indifférent au don céleste. Si tous ressentaient le poids du fardeau des âmes pour lesquelles le Christ est mort, quel intérêt soutenu n’accorderions-nous pas à chaque moyen utilisé pour le salut des âmes ! Combien peu nos pensées s’attarderaient sur la satisfaction du moi, sur des questions d’élégance ou la recherche de divertissements ! Combien peu d’argent dépenserions-nous pour des distractions et des plaisirs si nous comprenions l’importance de placer nos ressources financières dans la cause de Dieu dont les besoins réclament chaque centime qui ne nous est pas nécessaire.

Priez pour que le Saint-Esprit vienne habiter vos cœurs et alors vous porterez le joug du Christ, vous vous chargerez de son fardeau et parviendrez à une union complète avec lui. Nos vues sont trop étroites ; il nous faut une vision plus large qui embrasse les besoins de la cause de Dieu.

Ce dont cette dernière a le plus besoin, c’est de jeunes gens et de jeunes filles consacrés, conscients de leur responsabilité personnelle à l’égard de l’avancement de l’œuvre et qui collaborent avec les agents divins pour faire briller la lumière au sein des ténèbres morales du monde. — TSS 57.

Effet de la vérité

Les vérités bibliques enseignées ligne après ligne, précepte après précepte et gravées dans le cœur ne pourront que décider d’une conduite droite. La Parole de Dieu renferme des sentences d’une sagesse pénétrante, données à l’homme pour qu’à travers les luttes de l’existence, il soit guidé vers le Ciel. « Sanctifie-les par ta vérité ; ta parole est la vérité ». Telle fut la prière du Christ. Pour instruits que puissent être nos enfants dans la connaissance de la Bible, si la vérité qu’ils possèdent n’est pas mise en pratique dans leur vie journalière, la nature humaine est telle que toute tentative d’élever et d’ennoblir leur âme est vouée à l’échec. Aussi les parents ont-ils la responsabilité de collaborer avec les moniteurs de l’École du sabbat.

Il y a des cœurs que le Seigneur a touchés de son Esprit. Dès que la grâce y commence son œuvre, ils sont humiliés, subjugués ; il n’y a plus en eux de lutte pour la suprématie ; l’orgueil en a disparu. Le sentiment de la grandeur de l’amour du Christ donnant sa vie pour l’humanité pécheresse y est si vif que tout désir d’exaltation personnelle en est exclu. Le nouveau converti ouvre les yeux sur la vie d’humilité consentie par son Sauveur et il désire suivre ses traces. L’esprit missionnaire s’éveille en lui, et, tandis qu’il avance humblement avec son Dieu sur le chemin de la foi, il n’a de satisfaction qu’une fois engagé dans la lutte pour le salut des âmes. Il désire tellement que chacun sache combien est précieux l’amour de Jésus ! — TSS 25.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»