Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 39

intérêts de la véritable religion. Mettez donc plus de soin à rechercher Dieu afin que votre école soit favorisée par la présence du Saint-Esprit, plutôt qu’à obtenir les facilités techniques que vous pourriez désirer. Les hautes prétentions, quelles qu’elles soient, sont déplacées à l’École du sabbat, et les détails techniques de son organisation ont peu de valeur si l’Esprit de Dieu n’attendrit ni ne modèle le cœur des moniteurs et des élèves. — Témoignages pour l’Église, vol. 2, p. 653.

Étudier chacun en particulier

Dans tout enseignement, le contact personnel joue un rôle déterminant. C’est aux individus que s’adressait le Christ. C’est par des relations personnelles qu’il forma les Douze. Ses instructions les plus précieuses, il les donnait en privé, souvent à un seul auditeur. Il dévoila ses trésors aussi bien à un respectable rabbin un soir au mont des Oliviers qu’à la femme méprisée, près du puits de Sychar, car il discernait en eux un cœur sensible, une pensée ouverte, un esprit réceptif. Même la foule qui, si souvent, se pressait sur les pas du Maître n’était pas pour lui un amas confus d’êtres humains. Le Christ s’adressait à chaque esprit, à chaque cœur. Il observait ceux qui l’écoutaient, notait l’éclat de leur visage, leur regard vif, intelligent, qui témoignaient que la vérité les avait pénétrés ; et alors résonnaient dans son cœur joie et sympathie...

Aujourd’hui le travail d’éducation demande toujours qu’on accorde à l’individu attention et intérêt personnel. Beaucoup de jeunes, apparemment sans talents, possèdent des richesses qui ne sont pas exploitées. Leurs dons restent cachés car leurs éducateurs manquent de discernement. Plus d’un garçon, plus d’une fille à l’aspect rude possèdent au fond d’eux-mêmes un matériau précieux qui résistera à la chaleur, à la tempête, à toute pression. Le véritable éducateur, animé par la vision de ce que ses élèves peuvent devenir, reconnaîtra la valeur du matériau sur lequel il travaille. Il s’intéressera personnellement à chaque élève et cherchera à en développer toutes les capacités. Tout effort pour observer les principes de vérité sera encouragé, même s’il est imparfait. —Éducation, p. 262-263.

Travail personnel auprès des membres de la classe

Nos moniteurs doivent être des hommes et des femmes convertis, sachant lutter avec Dieu et ne s’accordant aucun repos jusqu’à ce que le cœur des enfants qui leur sont confiés soit disposé à aimer, louer et glorifier le Seigneur. Qui désire être un gagneur d’âmes au sein de nos écoles du sabbat ? Qui est disposé à s’approcher des jeunes, de chacun d’eux en particulier, pour lui parler, prier avec lui et s’adresser à son cœur, le décider à se donner à Jésus comme une offrande de bonne odeur ? En considérant l’ampleur de la tâche et le peu d’appréciation de son importance, nous soupirons en notre esprit et nous nous écrions : Qui veut accepter ces responsabilités solennelles et veiller sur les âmes comme devant en rendre compte ?

Nous sommes les représentants du Christ sur la terre ; comment accomplissons-nous notre mission ? À ce titre, il nous faut être en communion constante avec le Seigneur, avoir un langage empreint de correction et assaisonné de grâce, et posséder un cœur rempli d’amour. Nos efforts en vue du salut des âmes pour lesquelles

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»