Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 40

le Christ est mort seront sincères, fervents et persévérants. Que chacun donc fasse tout son possible en faveur de nos chers enfants et de notre jeunesse, et bientôt il pourra faire sienne et avec joie ces paroles de Jésus : « C’est bien, bon et fidèle serviteur, entre dans la joie de ton Maître. » Et quelle est cette joie ? Celle de pouvoir contempler ceux qui ont été rachetés par le sang du Christ, et pour lesquels ils ont joué un rôle déterminant dans leur salut. — TSS 15.

Visite dans les foyers

Moniteurs et membres responsables d’un poste, à quelque niveau que ce soit dans l’École du sabbat, je m’adresse à vous dans la crainte du Seigneur, et je vous déclare que sans une communion vivante avec Dieu et un esprit de prière fervent, vous serez incapables de faire votre travail avec la sagesse divine exigée, et de gagner des âmes au Christ. L’ouvrier de Dieu doit être revêtu d’humilité comme d’un vêtement. Le Seigneur reconnaîtra et bénira celui qui, où qu’il soit, manifeste à son service un esprit docile et un amour de la vérité et de la justice empreint de révérence. Si vous possédez ces caractéristiques, vous montrerez de l’intérêt à vos élèves en faisant des efforts particuliers en vue de leur salut. Vous vous approcherez d’eux avec une affectueuse sympathie, vous leur rendrez visite et apprendrez, en conversant avec eux, à connaître leur véritable condition spirituelle et les porterez devant le trône du Père sur les bras de la foi. -- TSS 68,69.

Paître les agneaux

Dans le mandat qu’il confia à Pierre, le Sauveur lui demanda d’abord : « Pais mes agneaux » et par la suite, il lui ordonna : « Pais mes brebis. » En s’adressant à l’apôtre, Christ dit à tous ses serviteurs : « Paissez mes brebis. » De même, lorsqu’il avertit les disciples de ne pas mépriser les petits enfants, il s’adressait à tous les disciples de tous les temps. L’amour et l’attention qu’il témoigna aux enfants est un exemple précieux pour ses disciples. Si les moniteurs de l’École du sabbat éprouvaient l’amour qu’il devrait pour ces agneaux du troupeau, un plus grand nombre serait amené dans les bras de Christ. Chaque fois que vous en avez l’occasion, répétez aux enfants l’histoire de l’amour de Jésus. Dans chaque sermon, qu’une petite pensée leur soit réservée. Le serviteur de Christ peut trouver en eux des amis durables, et ses paroles peuvent être pour eux comme des pommes d’or sur des ciselures d’argent. -- TSS 13.

Ne pas négliger les enfants

Bien que quelque chose ait été fait pour l’éducation et la formation religieuse de notre jeunesse, il y a toujours un grand manque. De nombreux autres jeunes ont besoin d’être encouragés et aidés. La situation nécessite un travail personnel qui n’est pas effectué. Les pasteurs ne sont pas les seuls à avoir négligé cette œuvre solennelle de salut envers la jeunesse ; les membres des églises devront rendre des comptes au Maître pour leur indifférence et la négligence de leur devoir.

Nous ne rendons pas gloire au Seigneur en négligeant et en ignorant les enfants. Ils doivent être instruits, disciplinés et patiemment formés. Ils ont besoin qu’on leur

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»