Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 61

Les enfants doivent apprendre dans la Parole de Dieu que la perfection du caractère est l’unique moyen d’entrer au ciel et d’y rencontrer Dieu dans la paix. Bien des enfants et des jeunes gens trahissent la nature de leur caractère par leur comportement, et sur les traits de leur visage se lit le genre d’existence qu’ils mènent. Les véritables ouvriers devraient faire impression sur les jeunes esprits en donnant l’exemple d’un caractère noble et pur, inspiré de celui du Christ, preuve d’une transformation radicale et profonde. Quand Jésus est le principe permanent à la base de toute vie du cœur, la physionomie de l’individu reflète la pureté, la noblesse de la pensée, la paix, la bonté. Il est des visages qui renvoient des sentiments pervertis : l’égoïsme, la ruse, la fraude, la fausseté, l’inimitié et la jalousie s’y lisent comme en un livre ouvert. Comme il est difficile, même pour la vérité, de toucher les cœurs et de changer le comportement de personnes affligées de tels défauts !

Culture du caractère

La culture du caractère réclame de notre part une attention toute particulière. « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ », sentiments qui exerceront sur l’âme du plus humble comme du plus en vue parmi les membres officiants de l’École du sabbat une action propre à les ennoblir, et ceci au point que Jésus n’aura pas honte de les appeler ses collaborateurs. Il a pourvu aux moyens de la plus haute culture spirituelle pour ses enfants. S’il demeure dans un cœur qu’il remplit des grâces de son Esprit, sa présence se manifestera sur un visage à l’expression transformée. Pour posséder un caractère empreint de beauté et de charme, il faut que la loi divine soit écrite dans le cœur et pratiquée dans la vie. — TSS 20-22.

Application pratique des leçons

Que les moniteurs pénètrent donc au cœur même du sujet de la leçon. Qu’ils s’efforcent d’en graver les enseignements pratiques dans l’esprit et le cœur des jeunes qui leur sont confiés. Que l’étude des vérités bibliques et la solution des questions qu’elles soulèvent soient pour ces derniers l’occasion de former en eux la rectitude du jugement. Les moniteurs s’attacheront à donner à leur travail un caractère qui en éloignera l’ennui et l’aridité.

Ces derniers ne mettent pas suffisamment à profit les différents exercices de l’École du sabbat pour accomplir un travail en profondeur. Pourtant, leur qualification, leur sympathie, leur effort patient et résolu en vue d’intéresser chacun de leurs élèves au salut de son âme ne devraient pas avoir d’autre but que celui-ci. Les différents points du programme devraient être en parfait accord avec ce que le Seigneur désire qu’ils soient, c’est-à-dire des moyens devant concourir à susciter le sentiment du péché et à opérer dans les cœurs une véritable transformation. Ainsi compris et accompli avec sagesse et dans l’esprit du Christ, tout ce travail rendra l’élève conscient du sentiment de son état de perdition et l’amènera à se poser la question suivante : « Que dois-je faire pour être sauvé ? » — TSS 12,13.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»