Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 65

N’a-t-il pas subi le rejet et la mort afin de sauver ceux qui étaient perdus ? Quelle que soit la nature du travail à accomplir pour le Maître, cela signifie toujours renoncement et sacrifice. Cela veut dire aussi que le temps habituellement employé à des choses de peu d’importance sera dorénavant consacré à l’étude des Écritures, afin d’apprendre à travailler avec succès pour le Maître. Cela signifie avoir une meilleure relation avec l’Esprit-Saint, prier davantage, et réfléchir intensément à la manière d’employer toutes vos capacités pour faire avancer l’œuvre de Dieu.

Vous êtes des serviteurs délégués par le Seigneur pour édifier son royaume sur la terre et participer au salut des âmes que Christ a rachetées au prix de son propre sang. Est-ce donc une chose insignifiante que le fait d’enseigner à l’École du sabbat, pour que le cœur ne soit pas préparé pour une tâche aussi importante ? Beaucoup de ceux qui prennent la direction d’une classe n’y attachent au fond que peu d’intérêt, portant ainsi préjudice à une œuvre sacrée par leurs efforts non consacrés. — TSS67, 68.

La tentation de laisser le moi s’immiscer

Quelle que soit la classe à laquelle ils s’adressent - enfants ou adultes - les moniteurs se référeront constamment à la source de la lumière pour obtenir la sagesse, la grâce et la puissance d’agir sur le cœur des élèves afin de leur enseigner, avec toute l’intelligence nécessaire, la science du salut. Chaque moniteur se doit d’être un humble disciple de celui qui est doux et humble de cœur, de ne pas étudier ou travailler à la seule fin d’être considéré comme quelqu’un de supérieur ou doué de capacités extraordinaires, mais uniquement dans le but de conduire des âmes au Christ. Dans la mesure où il est tenté de se mettre en avant, le moniteur agit au détriment de son œuvre, car ses longues et arides considérations n’intéresseront pas les enfants et ne leur feront aucun bien. — TSS 35.

Service d’un cœur entier

Le Seigneur désire des moniteurs disposés à travailler de tout leur cœur à l’École du sabbat, qui augmenteront leurs talents par l’exercice et qui apporteront des améliorations. —Messages à la jeunesse, p. 217.

Ce dont l’Église a besoin c’est de chrétiens actifs, car celui qui travaille a beaucoup moins de tentations que celui qui a peu d’occupations. Ceux qui croient vraiment au Christ deviendront ouvriers avec Dieu. Et parce qu’ils se soumettront à sa grâce, leurs affections en seront purifiées, leurs passions dominées et ils porteront, à sa gloire, les précieux fruits de l’Esprit; car ceux qui ont une foi authentique en Christ reflèteront sa lumière. — TSS 53.

Le salut des âmes, l’intérêt le plus élevé

Les obligations du moniteur sont importantes et sacrées, mais rien dans sa tâche n’est plus important que de veiller sur les jeunes avec une tendre et affectueuse sollicitude, afin qu’ils puissent sentir qu’il est leur ami. Une fois leur confiance acquise, il

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»