Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Événements des derniers jours, Page 178

plaisir, les affaires, le commerce, le profit, lorsque les responsables religieux glorifieront le monde et les progrès de la raison et que les gens se reposeront sur une fausse sécurité — alors, de même que le voleur sur le coup de minuit s'introduit pour dérober dans la demeure sans garde, ainsi la destruction soudaine saisira les insouciants et les impies, “et ils n'échapperont pas”. — The Great Controversy, 38 (1911); La tragédie des siècles, 38.

Satan conclut que le temps de probation est terminé

864. Pendant le temps de trouble, Satan soulève les impies et ils encerclent le peuple de Dieu pour le détruire. Mais il ignore que le mot “pardonné” a été écrit en face de leurs noms dans les livres des cieux. — The Review and Herald, 19 novembre 1908.

865. De même que Satan poussait Ésaü à marcher contre Jacob, ainsi il soulèvera les impies pour détruire le peuple de Dieu pendant le temps de trouble... Il sait que de saints anges le gardent, et il en conclut que ses péchés ont été pardonnés, mais il ne sait pas que la décision les concernant a été prise dans le sanctuaire céleste. — The Great Controversy, 618 (1911); La tragédie des siècles, 670, 671.

La faim de la Parole

866. Ceux qui aujourd'hui n'apprécient pas, n'étudient pas et ne donnent pas toute sa valeur à la Parole de Dieu présentée par ses serviteurs auront des raisons de pleurer amèrement plus tard. J'ai vu que le Seigneur, pendant le jugement, à la fin des temps parcourra la terre; de terribles plaies vont alors s'abattre sur le monde. Alors, ceux qui ont méprisé la Parole de Dieu, ceux qui l'ont prise à la légère, “seront errants d'une mer à l'autre, Du septentrion à l'orient, Ils iront çà et là pour chercher la parole de l'Éternel”. Amos 8:12. Le pays est frappé de famine: il a faim de la Parole. — Manuscrit 1, 1857.

Il n'y a plus de prières pour les impies

867. Les ministres de Dieu ont accompli leur dernier travail, offert leurs dernières prières, versé leurs dernières larmes amères pour une Église rebelle et un peuple impie. Leur dernier avertissement solennel a été prononcé. Oh! combien alors ceux qui ont connu la vérité mais ne l'ont pas vécue voudraient vite donner des maisons et des terres, des fortunes durement acquises, chéries et étroitement gardées, contre quelque consolation, contre quelque explication du salut, ou pour entendre une parole d'espoir, une prière, une exhortation de la bouche

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»