Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Événements des derniers jours, Page 182

malédiction prochaine, mais la tempête gronde, prête à éclater sur la terre, et lorsque Dieu ordonnera à ses anges de lâcher les vents, on assistera à des scènes de combat d'une indescriptible horreur. — Education, 179, 180 (1903); Education, 206.

878. La prophétie du Sauveur concernant les jugements de la ville de Jérusalem recevra un autre accomplissement, dont cette terrible désolation n'était qu'une pâle image. Dans le destin de la ville choisie, nous pouvons contempler la malédiction d'un monde qui a rejeté le pardon de Dieu et piétiné sa loi. — The Great Controversy, 36 (1911); La tragédie des siècles, 37.

879. Satan plongera alors les habitants de la terre dans un profond bouleversement final. Tandis que les anges de Dieu cesseront de tenir sous contrôle les vents furieux des passions humaines, toutes les puissances de la guerre seront libérées. Le monde entier sera alors plongé dans une ruine plus terrible encore que celle qui s'abattit sur la Jérusalem d'autrefois. — The Great Controversy, 614 (1911); La tragédie des siècles, 666.

Dieu est aussi juste que miséricordieux

880. C'est la gloire de Dieu d'être miséricordieux, plein de compassion, de douceur, de bonté et de vérité. Mais, tout autant que sa miséricorde, la justice qu'il manifeste en punissant le pécheur est aussi authentiquement la gloire du Seigneur. — The Review and Herald, 10 mars 1904.

881. Le Dieu d'Israël exécutera ses jugements contre les dieux de ce monde comme il l'a fait contre les dieux de l'Égypte. Avec le feu et l'inondation, les plaies et les tremblements de terre, il détruira toute la terre. Puis, ses rachetés exalteront son nom et le rendront glorieux sur la terre. Ceux qui vivent les derniers moments de l'histoire de cette terre ne comprendront-ils pas les leçons de Dieu? — Manuscript Releases 10:240, 241 (1899).

882. Celui qui a été notre intercesseur, qui entend toutes les prières de repentance et de confession, qui a le front ceint d'un arc-en-ciel, symbole de grâce et d'amour, est sur le point d'achever son œuvre dans le sanctuaire céleste. La grâce et le pardon descendront alors de leur trône et céderont la place à la justice. Celui que son peuple a recherché satisfera son droit: la fonction de juge suprême. — The Review and Herald, 1 janvier 1889.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»