Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Événements des derniers jours, Page 183

883. Dans toute la Bible, Dieu est présenté non seulement comme un être de pardon et de bienveillance, mais aussi comme un Dieu dont la justice est stricte et impartiale. — The Signs of the Times, 24 mars 1881.

La certitude des jugements de Dieu

884. De nos jours, l'amour de Dieu est présenté comme étant de telle nature qu'il empêcherait le Seigneur de détruire le pécheur. Les hommes raisonnent sur la base de leur propre idéal peu élevé de justice et de droit. “Tu t'es imaginé que je te ressemblais.” Psaumes 50:21. Ils mesurent Dieu avec leur propre critère. Ils raisonnent sur la façon dont ils agiraient dans la même circonstance et décident que Dieu agira comme ils s'imaginent qu'ils agiraient à sa place...

885. En aucun royaume ou gouvernement, ce ne sont les criminels qui déclarent quelle est la punition qui doit être mise en œuvre contre ceux qui ont piétiné la loi. Tout ce que nous avons, tous les trésors de sa grâce que nous possédons, c'est à Dieu que nous les devons. La gravité du péché contre un tel Dieu ne peut être mesurée, pas plus que notre compas ne peut mesurer l'étendue des cieux. Dieu est un gouverneur du bien moral tout autant qu'un Père. Il est celui qui promulgue la Loi. Il pose et exécute ses lois. Une loi dépourvue de sanction est sans force.

886. On pourrait observer qu'un père aimant ne voudrait pas voir ses enfants souffrir le châtiment de Dieu par le feu s'il pouvait le leur éviter. Mais Dieu, pour le bien de ses sujets et pour leur sécurité, punit le transgresseur. Dieu ne travaille pas d'après un plan humain. Il peut user d'une justice infinie que l'homme n'a aucun droit d'exercer devant ses frères humains. Noé aurait déplu à Dieu s'il avait noyé un seul des moqueurs qui le harcelaient de leurs sarcasmes, mais Dieu a pourtant noyé le vaste monde. Lot n'aurait eu aucun droit d'imposer une punition à ses gendres, mais Dieu devait le faire en toute justice.

887. Qui oserait dire que Dieu ne fera pas ce qu'il a dit qu'il ferait? — Manuscript Releases 12:207-209; Manuscript Releases 10:265 (1876).

Dieu retire sa protection: les jugements s'abattent

888. Il m'a été montré que les jugements de Dieu ne tomberaient pas sur les hommes directement envoyés par le Seigneur, mais de la manière suivante: Ils se placent en dehors de sa protection. Il avertit, corrige, réprouve et montre l'unique chemin du salut. Puis, si ceux qui

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»