Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Next Pub.» Forward»

Événements des derniers jours, Page 216

1034. Si nous dirigeons nos regards vers les réalités éternelles, nous cultiverons en nous l'habitude de penser à la présence de Dieu. Ce sera notre bouclier contre l'ennemi qui nous entoure; c'est ce qui nous donnera force et assurance, et élèvera notre âme au-dessus de la peur. Respirant l'atmosphère des cieux, nous ne serons pas atteints par la pestilence du monde...

1035. Jésus est venu pour nous présenter les avantages et les beautés des cieux, afin que leurs attraits deviennent familiers à nos pensées, et que ces tableaux ornent notre mémoire d'une grâce céleste et éternelle...

1036. Le grand Maître communique à l'homme un aperçu du monde à venir. Il l'amène, avec ses trésors désirables, dans notre champ de vision... L'opposition entre la contemplation de la vie à venir et de ses bénédictions, et les préoccupations temporelles de ce monde frappe l'esprit si profondément qu'elle marque à jamais le cœur et l'âme comme l'être tout entier. — Our High Calling, 285, 286 (1890).

Les mobiles du chrétien

1037. On ne saurait mettre en œuvre des mobiles d'action et des forces plus puissantes: la merveilleuse récompense pour le bien accompli, le bonheur des cieux, la société des anges, la communion et l'amour de Dieu et de son fils, le développement et la culture de toutes nos facultés pendant l'éternité. Ne trouvons-nous pas en ces choses des incitations puissantes et des encouragements qui nous poussent à consacrer de bon cœur un service plein d'amour à notre Créateur et Sauveur? — Steps to Christ, 21 (1892); Vers Jésus, 19.

1038. S'il nous est donné de rencontrer Jésus dans la paix et d'être sauvés, sauvés à jamais, nous serons les plus heureux des êtres. Oh! parvenir enfin chez nous, là où les impies cessent de nous troubler, là où ceux qui sont fatigués trouvent le repos! — Lettre 113, 1886.

1039. Je me plais à contempler tout ce qui est beau en ce monde. Je pense que je me contenterais parfaitement de cette terre, si je me trouvais entourée des bonnes choses de Dieu et si elle ne portait pas les stigmates de la malédiction du péché. Mais nous aurons de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Jean l'a vu dans une sainte vision et déclara: “J'entendis du trône une voix forte qui disait: voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Next Pub.» Forward»