Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Pour un bon Équilibre Mental et Spirituel 1, Page 278

Chapitre 30 — Égoïsme et égocentrisme

Egocentriques par nature — Par nature, nous sommes égocentriques et entêtés. Mais en nous approchant du Christ, nous participons à sa nature et nous vivons de sa vie. Son exemple admirable, la tendresse incomparable avec laquelle il partageait les sentiments des autres, pleurant avec ceux qui pleuraient, se réjouissant avec ceux qui étaient dans la joie, doit avoir une profonde influence sur tous ceux qui le suivent sincèrement. Par des paroles et des actions bienveillantes, ils s'efforceront, à leur tour, d'aplanir le chemin de ceux qui sont fatigués et découragés. — Le ministère de la guérison, 131 (1905).

L'égoïsme affecte l'intelligence — Les désirs égoïstes doivent toujours être tenus en bride; car si on leur laisse libre cours, ils deviennent un pouvoir souverain qui affecte l'intelligence, qui endurcit le cœur, affaiblit les capacités morales et aboutit à la désillusion. L'homme s'est séparé volontairement de Dieu et s'est laissé asservir par des objectifs dérisoires. Il ne peut être heureux, car il ne peut se respecter lui-même. Il s'est ravalé à ses propres yeux. Sur le plan

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»