Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Pour un bon Équilibre Mental et Spirituel 2, Page 473

Chapitre 49 — La tristesse

Détruit les forces vives — Le chagrin, l'anxiété, le mécontentement, le remords, la méfiance tendent à briser les forces vives et à provoquer l'affaiblissement et la mort... Le courage, l'espoir, la foi, la compassion, et l'amour favorisent la santé et prolongent la vie. — Le ministère de la guérison, 207 (1905).

Affaiblit la circulation — La tristesse nuit à la circulation du sang dans les vaisseaux et dans le système nerveux et gêne le travail du foie. Elle retarde le processus de la digestion et de la nutrition, et tend à scléroser la mœlle dans tout l'organisme. — Lettre 1, 1883.

N'arrange rien — Le chagrin et l'anxiété ne sauraient guérir une seule maladie, tandis qu'en éclairant le sentier d'autrui, la gaieté et l'espérance sont “la vie pour ceux qui les trouvent” et “la santé pour tout leur corps”. — The Signs of the Times, 12 février 1885; Foyer chrétien, 417.

Un guide en toutes circonstances — L'avenir, avec ses

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»