Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Pour un bon Équilibre Mental et Spirituel 2, Page 481

Chapitre 50 — Les soucis et l'anxiété

La vraie cause du mal — Ce n'est pas le travail qui tue, mais le souci. Le seul moyen d'y échapper est de confier tous nos ennuis à Jésus Christ. Ne regardons pas au côté sombre des choses. Cultivons plutôt la bonne humeur. — Lettre 208, 1903.

Ceux qui entretiennent des pensées négatives — Il est des personnes qui vivent de crainte et d'appréhension. Chaque jour elles sont entourées des preuves de l'amour de Dieu; chaque jour elles jouissent des largesses de sa providence, mais elles ne voient pas les bénédictions présentes. Leurs pensées se portent continuellement sur les contrariétés qu'elles craignent pour l'avenir, ou sur des difficultés que leur imagination grossit à un tel point que les nombreux sujets de gratitude sont éclipsés. Les obstacles qu'elles rencontrent, au lieu de les rapprocher de Dieu, l'unique Rocher de leur secours, les séparent de lui, parce qu'ils éveillent l'incertitude et la disposition au murmure. — Le Meilleur Chemin, 119, 120 (1892).

Ce qui alourdit les fardeaux — Je crains surtout que nous

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»