Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Foyer Chrétien, Page 154

Chapitre 24 — Dimension de la famille

Une grave erreur pour les mères, les enfants et la société — Il y a des parents qui, sans se préoccuper de savoir s'ils pourront oui ou non pourvoir aux besoins d'une nombreuse famille, mettent au monde de nombreux enfants, dont le soin et l'instruction dépendent, bien sûr, totalement d'eux. ... C'est un grand mal, non seulement pour la mère, mais aussi pour les enfants et la société. ...

Les parents devraient toujours avoir en vue le bien futur de leurs enfants. Ils ne devraient pas être contraints d'employer tout leur temps à un travail épuisant pour subvenir aux nécessités de la vie.1The Review and Herald, 24 juin 1890.

Avant de songer à agrandir leur famille, ils devraient se demander si Dieu sera glorifié ou non par la naissance de ces enfants. Ils devraient d'abord chercher à glorifier Dieu par leur union dès le début et tout au long de leur vie conjugale.2Testimonies for the Church 2:380.

Importance de l'état de santé de la mère — En raison de la responsabilité qui repose sur les parents, ceux-ci devraient sérieusement se demander s'il est opportun pour eux d'avoir des enfants. L'état de santé de la mère lui permettra-t-il d'en prendre soin? Le père réunit-il les conditions nécessaires pour les doter de l'éducation et de l'instruction dont ils auront besoin? Combien on néglige de prendre en considération l'avenir des enfants! La préoccupation majeure est de satisfaire la passion et, de ce fait, on impose à l'épouse et à la mère des charges qui minent sa vitalité et affaiblissent ses facultés spirituelles. Son état de santé altéré, elle se trouve ainsi portée au découragement en se voyant entourée d'enfants dont elle ne peut s'occuper comme elle le devrait. Ne

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»