Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Foyer Chrétien, Page 327

Chapitre 56 — Le divorce

Le mariage, un contrat pour la vie — Dans l'esprit des jeunes, le mariage est auréolé de romantisme; on a du mal à le dépouiller de cet aspect dont l'imagination le revêt, et à faire comprendre tout le poids des responsabilités inhérentes aux vœux de mariage. Cet engagement unit les destinées de deux êtres par un lien que seule la mort devrait briser.1Testimonies for the Church 4:507.

On devrait réfléchir sérieusement avant de se marier, car le mariage est un pas que l'on franchit pour la vie. Que l'homme et la femme s'interrogent avec soin pour savoir s'ils pourront rester fidèlement attachés l'un à l'autre au travers des vicissitudes de l'existence, aussi longtemps qu'ils seront tous deux en vie.2Lettre 17, 1896.

Jésus a redressé certaines idées fausses sur le mariage — Les Juifs permettaient à un homme de répudier sa femme pour les motifs les plus futiles; après quoi, la femme pouvait se remarier. Cette coutume entraînait bien des misères et bien des péchés. Dans le Sermon sur la montagne, Jésus déclare nettement que les liens du mariage sont indissolubles, excepté en cas d'infidélité. Il dit: “Celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d'infidélité, l'expose à devenir adultère, et ... celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère.”

Lorsque, plus tard, les pharisiens questionnèrent Jésus au sujet de la légitimité du divorce, le Maître leur rappela l'institution du mariage telle qu'elle avait été fondée à la création. Il leur dit: “C'est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi.” Jésus évoqua les jours bénis du jardin d'Eden où Dieu avait déclaré que “tout était

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»