Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Foyer Chrétien, Page 334

Chapitre 57 — Attitude à prendre à l'égard d'un conjoint incroyant*La majeure partie de ce chapitre est constituée par des lettres adressées à des croyants préoccupés qui demandaient conseil. — Les compilateurs.

Une épouse chrétienne doit-elle quitter un mari incroyant? — J'ai reçu des lettres écrites par des mères qui me font part de leurs épreuves et me demandent conseil. J'évoquerai l'un de ces cas typiques. Le mari et père n'est pas croyant, ce qui rend la tâche de la mère très difficile pour l'éducation de ses enfants. Son époux est un homme irréligieux, vulgaire, qui tient à sa femme des propos injurieux, et qui apprend à ses enfants à mépriser l'autorité de leur mère. Lorsque celle-ci essaie de prier avec eux, il intervient, fait le plus de bruit possible et les interrompt en maudissant Dieu et en proférant des injures à l'égard de la Bible. Cette femme est tellement découragée que la vie lui est devenue un fardeau. Quel bien peut-elle faire? Est-ce un avantage pour ses enfants qu'elle demeure à la maison? Elle éprouve le vif désir de travailler dans la vigne du Seigneur et elle a pensé qu'il vaudrait mieux pour elle quitter sa famille puisque son mari incite continuellement ses enfants à lui manquer de respect et à lui désobéir.

Pour de tels cas, voici mon conseil: Mamans, quelles que soient les épreuves que vous serez appelées à supporter par suite de la pauvreté et des blessures, des meurtrissures que la dureté et le despotisme de votre mari infligent à votre âme, ne quittez pas vos enfants; ne les livrez pas à l'influence d'un père incroyant. Votre tâche consiste à contrebalancer son action, puisqu'il est apparemment sous la domination de Satan.1Lettre 28, 1890.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»