Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Foyer Chrétien, Page 388

La stratégie de Satan: troubler les sens — L'œuvre de Satan a pour objet d'amener les hommes à se désintéresser de Dieu, afin de pouvoir accaparer et dominer leur pensée et leur faire oublier le Seigneur. L'éducation qu'ils ont reçue a perturbé leur esprit et masqué à leurs yeux la vraie lumière. Satan ne veut pas qu'ils apprennent à connaître Dieu. Il se réjouit surtout lorsqu'il parvient, par des divertissements ou le théâtre, à obscurcir les sens des jeunes au point de les faire périr dans les ténèbres alors que la lumière brille tout autour d'eux.6The Review and Herald, 13 mars 1900.

Satan ne peut pas affecter notre esprit sans notre consentement — Nous devrions rappeler aux gens que Dieu a tout prévu pour que nous ne soyons pas tentés au-delà de nos forces; pour chaque tentation il a préparé une issue. Si nous vivons pleinement pour lui, nous ne permettrons pas à notre esprit de se complaire dans des pensées égoïstes.

Si Satan trouve un moyen d'accéder à notre esprit, il y sèmera son ivraie et fera en sorte qu'elle se développe et produise une riche moisson. Mais il ne peut en aucun cas parvenir à dominer nos pensées, nos paroles et nos actions, à moins que nous ne lui ouvrions nous-mêmes la porte. Dans ce cas, il entrera et, en détruisant la bonne semence jetée dans le cœur, il anéantira l'effet de la vérité.7The Review and Herald, 11 juillet 1893.

Interdisez tout accès au tentateur — Tous ceux qui portent le nom de chrétiens ont besoin de veiller et prier, et de garder l'accès de leur âme, car Satan est à l'œuvre pour corrompre et détruire si on lui cède tant soit peu.8Témoignages pour l'Église 1:461.

Il est bien risqué de nous attarder sur les avantages que nous tirerions en obéissant aux suggestions de Satan. Le péché apporte le déshonneur et la ruine à toute âme qui s'y adonne. Mais comme, par nature, il sait nous éblouir et nous tromper, il nous est présenté sous les apparences les plus séduisantes. Si nous nous aventurons sur le terrain de l'ennemi, nous ne pouvons espérer être protégés contre sa puissance. Autant que possible, fermons au tentateur tout accès à notre âme.9Heureux ceux qui, 96.

Qui peut connaître, au moment de la tentation, les terribles conséquences d'un faux pas dont on aurait été

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»