Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Foyer Chrétien, Page 407

Chapitre 69 — Courtoisie et bonté

La courtoisie peut nous préserver de la moitié des maux de l'existence — Le principe énoncé dans la recommandation: “Soyez pleins d'affection les uns pour les autres” (Romains 12:10), constitue le fondement même du bonheur familial. La courtoisie chrétienne devrait régner dans chaque foyer. Elle coûte peu d'effort et cependant, elle exerce un grand pouvoir d'apaisement sur les caractères qui, sans elle, se durciraient et deviendraient facilement violents. Si on la cultivait d'une manière constante et avec la volonté d'agir envers les autres comme on voudrait qu'ils agissent envers soi, on éliminerait la moitié des souffrances de la vie.1The Signs of the Times, 9 septembre 1886.

La courtoisie commence au foyer — Si nous voulons que nos enfants aient un comportement plein de bonté, de courtoisie et d'amour, nous devons nous-mêmes donner l'exemple.2The Signs of the Times, 25 mai 1882.

Les parents devraient se montrer aimables l'un envers l'autre jusque dans les détails de la vie. La bienveillance manifestée envers tous devrait constituer la loi du foyer. Il ne faudrait tolérer ni grossièreté ni acrimonie dans les paroles.3Good Health, janvier 1880.

Tous peuvent arriver à garder un visage joyeux, une voix douce et des manières affables, qui sont les éléments de l'autorité naturelle. Les enfants sont attirés par une expression enjouée et rayonnante de joie. Témoignez-leur beaucoup de bonté, et ils manifesteront le même esprit envers vous et les uns envers les autres.4Education, 245.

Votre courtoisie et votre calme exerceront sur le caractère de vos enfants une influence bien plus grande que vos paroles.5The Review and Herald, 13 juin 1882.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»