Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Foyer Chrétien, Page 416

Chapitre 70 — Gaieté

Le vrai chrétien doit être gai — Ne permettez pas aux difficultés et aux soucis quotidiens de troubler votre esprit et d'assombrir votre visage. Si vous le faites, il se produira toujours quelque chose pour vous irriter et vous ennuyer. La vie est ce que nous en faisons, et nous y trouverons ce que nous y recherchons. Si nous cultivons la tristesse et l'inquiétude, si notre esprit a tendance à grossir les moindres difficultés, nous en rencontrerons suffisamment sur notre chemin pour y penser et en parler. Mais si nous regardons le beau côté des choses, nous découvrirons de quoi nous rendre gais et heureux. Si nous distribuons des sourires, ils nous seront rendus; si nous prononçons des paroles affables et gaies, nous serons payés de retour.

Lorsque les chrétiens se montrent sombres et déprimés comme s'ils se croyaient sans amis, ils donnent de la religion une image déformée. Certains ont prétendu que la gaieté était incompatible avec la dignité d'un caractère chrétien, mais c'est une erreur. Le ciel est rempli d'allégresse; si nous gardons à l'esprit toutes les joies du ciel et que, dans la mesure du possible, nous les exprimons dans nos paroles et notre comportement, nous nous rendrons plus agréables à notre Père céleste que si nous étions mornes et tristes.

Il appartient à chacun de cultiver la gaieté au lieu de broyer du noir en ressassant ses préoccupations et ses chagrins. De cette manière, beaucoup de gens se rendent non seulement malheureux, mais ils sacrifient leur santé et leur bonheur à leur imagination morbide. Certaines choses, autour d'eux, ne leur plaisent pas, et leur attitude exprime, mieux que ne le font leurs paroles, un continuel mécontentement. Ces sentiments dépressifs portent un grave préjudice à leur état

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»