Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Foyer Chrétien, Page 89

Chapitre 14 — Nécessité d'une vraie conversion

La religion assure le bonheur de la famille — La religion pratiquée en famille procure une puissance merveilleuse. Le comportement du mari à l'égard de sa femme, et celui de la femme à l'égard de son mari, peuvent être d'une qualité telle que la vie de famille devient une préparation pour entrer dans la famille céleste.1Lettre 57, 1902.

Les cœurs qui sont remplis de l'amour du Christ ne peuvent jamais s'égarer bien loin. La religion est amour, et le foyer chrétien est un lieu où règne l'amour; il s'y exprime en paroles et en actes de bonté prévenante et d'aimable courtoisie.2Testimonies for the Church 5:335.

La religion est nécessaire au foyer. Elle seule peut empêcher les erreurs douloureuses qui empoisonnent si souvent la vie conjugale. Il ne peut y avoir un amour profond, fidèle et généreux que là où le Christ règne. L'âme sera liée à l'âme, et les vies des époux se fondront harmonieusement. Les anges de Dieu seront les hôtes du foyer et leurs saintes vigiles sanctifieront la chambre nuptiale. La sensualité dégradante sera bannie. Les pensées seront dirigées vers Dieu: c'est à lui qu'iront les dévotions du cœur.3Témoignages pour l'Église 2:140.

Dans toute famille où le Christ habite se manifestent un intérêt et un amour réciproques; non pas un amour sporadique qui s'exprime seulement par de tendres caresses, mais un amour profond et permanent.4The Review and Herald, 2 février 1886.

Le christianisme doit exercer une influence prépondérante — Alors que les principes chrétiens devraient exercer une influence prépondérante dans le mariage, trop souvent les motifs auxquels on obéit y sont étrangers. Pour étendre constamment son influence sur le peuple de Dieu, Satan met en jeu des passions non sanctifiées et s'efforce de le

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»