Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Heureux ceux qui, Page 16

Luc 5:8. Dans cette foule, assemblée sur la montagne, se trouvaient aussi des prêtres qui, en présence de la pureté de Jésus, se découvrant “malheureux, misérables, pauvres, aveugles et nus” (Apocalypse 3:17), soupiraient après “la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes”. Tite 2:11. Les paroles de Jésus, ranimant l'espérance endormie dans ces âmes, leur faisaient comprendre que Dieu leur offrait le bonheur.

Le même bonheur gratuit présenté par Jésus à ceux qui se croyaient riches et à l'abri du besoin fut au contraire repoussé par eux avec dédain et mépris. Celui qui s'estime saint, juste et bon, qui est satisfait de soi, ne cherche pas à bénéficier de la grâce et de la justice du Christ. L'orgueil ferme le cœur à la douce influence du Sauveur et aux bénédictions qui découlent de sa présence. Il n'y a pas de place pour Jésus dans de telles âmes. Ceux qui sont riches et honorables à leurs propres yeux ne demandent ni ne reçoivent la bénédiction de Dieu. Ils se croient pourvus et s'en vont à vide, tandis que ceux qui sentent leur incapacité de “faire leur salut” ou d'accomplir par eux-mêmes une bonne action apprécieront l'aide que Jésus leur apporte. Ce sont là les pauvres en esprit, ceux auxquels précisément le bonheur est promis.

Pour pardonner à l'homme, Jésus lui inspire le repentir; le Saint-Esprit le rend conscient de ses fautes et lui fait comprendre qu'il n'y a rien de bon en lui; que l'égoïsme et le péché entachent toutes ses actions. Comme le pauvre publicain, il se tient à l'écart, n'osant lever les yeux et s'écrie: “0 Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur.” Luc 18:13. Et il est exaucé. Le pardon est pour celui qui se repent; car le Christ “est l'agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde”. Dieu dit: “Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la laine.” Ésaïe 1:18. “Je vous donnerai un cœur nouveau... Je mettrai mon esprit en vous.” Ezéchiel 36:26, 27.

Parlant des pauvres en esprit, Jésus déclare que le royaume des cieux leur appartient. Ce règne n'est pas temporel et terrestre comme ses auditeurs l'espéraient; le Fils de l'homme voulait leur faire comprendre en quoi consiste ce royaume spirituel de l'amour, de la grâce, de la justice, dont il était le symbole vivant, royaume destiné aux pauvres en esprit, aux débonnaires, aux persécutés, qui en sont les sujets et auxquels il appartient. Bien qu'elle ne soit pas encore

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»