Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

L'histoire de la Rédemption, Page 184

Chapitre 24 — L'arche de Dieu et les vicissitudes d'Israël

Ce chapitre est basé sur 1 Samuel 3-6; 2 Samuel 6; 1 Rois 8.

L'arche de Dieu était un coffre sacré contenant la loi des dix commandements, qui était l'emblème de Dieu lui-même. Ce coffre sacré était considéré comme la gloire et la force d'Israël. Le signe de la présence divine s'y manifestait jour et nuit. Les prêtres qui officiaient devant l'arche étaient consacrés en vue de ce saint sacerdoce. Ils portaient un pectoral orné de pierres précieuses de différentes sortes et qui correspondaient à celles qui constituent les douze fondements de la cité de Dieu. Sur ces pierres précieuses fixées sur une monture en or, figuraient les noms des douze tribus d'Israël. Ce splendide ornement était suspendu aux épaules des prêtres et recouvrait leur poitrine.

Des deux côtés du pectoral, il y avait deux autres pierres précieuses de grosse taille qui brillaient d'un vif éclat. Quand des questions difficiles étaient soumises aux juges du peuple, et sur lesquelles ils n'arrivaient pas à se prononcer, ces juges s'adressaient aux prêtres qui interrogeaient Dieu dont ils obtenaient une réponse. Si cette réponse était favorable et s'il accordait sa bénédiction, une auréole de lumière et de gloire apparaissait sur la pierre de droite. Si la réponse du Seigneur était défavorable, un voile de vapeur semblait entourer la pierre précieuse de gauche. Quand les Hébreux demandaient à Dieu s'ils

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»