Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

L'histoire de la Rédemption, Page 399

Chapitre 56 — Les tromperies de Satan

Les tromperies de Satan ont commencé dans le jardin d'Eden. Il dit à Eve: “Vous ne mourrez pas”. Genèse 3:4. Telle fut la première leçon du diable sur l'immortalité de l'âme, et depuis lors, il a propagé cette erreur jusqu'à nos jours, et, il la maintiendra jusqu'à ce que la captivité des enfants de Dieu soit arrivée à son terme. Mon attention fut attirée sur Adam et Eve en Eden. Ils ont mangé de l'arbre défendu; alors l'épée flamboyante leur interdit l'accès à l'arbre de vie, et ils furent chassés du paradis, afin qu'ils ne puissent prendre de cet arbre et devenir des pécheurs immortels. Car la vertu de l'arbre de vie était de conserver l'immortalité. J'entendis un ange demander: “Qui d'entre la famille d'Adam a passé outre à cette épée flamboyante et mangé de l'arbre de vie?” Et j'entendis un autre ange lui répondre: “Aucun membre de la famille d'Adam n'a passé outre à cette épée flamboyante et n'a mangé de l'arbre de vie; il n'existe donc pas un seul pécheur qui soit immortel”. L'âme qui pèche mourra à jamais — d'une mort dont il n'y a aucun espoir de résurrection; alors la colère divine sera apaisée.

Je fus étonnée de constater à quel point Satan réussissait à faire croire aux humains que la parole de Dieu: “L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra” (Ezéchiel 18:4, Segond) signifie que l'âme qui pèche ne mourra pas, mais qu'elle vivra une vie éternelle de souffrance. L'ange déclara: “Qu'il s'agisse de souffrance ou de joie, la vie est la vie. La mort est exempte de souffrance, exempte de joie et de haine”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»