Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Jésus-Christ, Page 107

Chapitre 13 — La victoire

Ce chapitre est basé sur Matthieu 4:5-11; Marc 1:12, 13; Luc 4:1-13.

“Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur la terrasse du temple et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera pour toi des ordres à ses anges; et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.”

Satan croit se placer maintenant sur le terrain de Jésus. L’ennemi, plein de ruse, propose à son tour des paroles émanant de la bouche de Dieu. Il continue à se montrer comme un ange de lumière et donne des preuves de sa connaissance des Ecritures et de l’intelligence qu’il en a. Jésus s’est servi de la Parole de Dieu pour soutenir sa foi, le tentateur s’en sert pour couvrir ses séductions. Il feint d’avoir voulu mettre à l’épreuve la fidélité de Jésus et loue sa fermeté. Puisque le Sauveur a manifesté sa confiance en Dieu, Satan veut un nouveau témoignage de sa foi.

Il insinuera encore un doute comme préface à la tentation: “Si tu es Fils de Dieu.” Le Christ est tenté de répondre à ce “si”; il se garde pourtant de donner la moindre prise au doute. Il ne veut pas mettre sa vie en péril pour fournir une preuve à Satan.

Le tentateur pensait ainsi pouvoir tirer avantage de l’humanité du Christ, et le faire tomber dans la présomption. Mais, si Satan peut solliciter au péché, il ne peut nous y contraindre. Il dit à Jésus: “Jette-toi en bas”, sachant bien qu’il ne peut pas le jeter en bas lui-même; car Dieu interviendrait pour le délivrer. Satan ne peut pas non plus forcer Jésus à se jeter en bas. Le Christ ne serait vaincu qu’en donnant son assentiment à la tentation. Toute la puissance de la terre ou de l’enfer ne

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»