Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Jésus-Christ, Page 150

Chapitre 17 — Nicodème

Ce chapitre est basé sur Jean 3:1-17.

Nicodème, membre honoré du Sénat israélite, possédant une vaste culture et des talents exceptionnels, occupait une place importante et jouissait de la confiance de la nation juive. Comme tant d’autres, il fut remué par l’enseignement de Jésus. Quoique riche, savant et honoré, il se sentait étrangement attiré vers l’humble Nazaréen. Les enseignements tombés des lèvres du Sauveur l’ayant vivement impressionné, il désirait mieux connaître ces vérités merveilleuses.

En faisant preuve d’autorité par la purification du temple, Jésus avait suscité une haine opiniâtre chez les prêtres et les chefs, qui redoutaient l’influence de cet inconnu. La hardiesse de cet obscur Galiléen était intolérable. Il fallait absolument mettre fin à son œuvre. Tous cependant n’étaient pas d’accord à ce sujet. Quelques-uns craignaient de s’opposer à quelqu’un qui était si évidemment animé de l’Esprit de Dieu. On se rappelait que des prophètes avaient été mis à mort pour avoir censuré les péchés des conducteurs d’Israël. On savait que l’entêtement avec lequel on avait rejeté les réprimandes venant de Dieu avaient été la cause de l’asservissement à une nation païenne. On craignait qu’en complotant contre Jésus, les prêtres et les chefs suivissent l’exemple des ancêtres, et que de nouvelles calamités fussent attirées sur la nation. Ces sentiments étaient partagés par Nicodème. Au cours d’une séance du sanhédrin, alors que l’on examinait la conduite à tenir à l’égard de Jésus, Nicodème conseilla la prudence et la modération. Il insista sur le fait qu’il y aurait danger à rejeter les avertissements de Jésus s’il était réellement investi d’une autorité divine. Les prêtres n’osèrent pas négliger ce conseil, ce qui fit qu’aucune mesure ne fut alors prise contre le Sauveur.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»