Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Jésus-Christ, Page 338

de les préserver de calamités, de les garder de “la peste qui se glisse à travers les ténèbres”, et de “la mortalité qui sévit en plein midi”;2Psaumes 91:6. mais leurs cœurs restent insensibles. Bien qu’il ait donné toutes les richesses du ciel pour prix de leur rachat, son grand amour ne rencontre que l’ingratitude fermant les cœurs à la grâce de Dieu. Ils ne remarquent pas mieux que la lande déserte, le bien qui leur est fait et leur âme habite les lieux desséchés.

En conservant le souvenir de chacun des bienfaits de Dieu, notre foi se fortifie et devient capable de demander et d’obtenir davantage. Il y a plus d’encouragement pour nous dans la moindre bénédiction dont nous avons été l’objet de la part de Dieu, que dans tous les récits touchant la foi et l’expérience des autres. L’âme qui répond à la grâce de Dieu ressemblera à un jardin arrosé. Sa vigueur germera promptement; sa lumière se lèvera dans l’obscurité et la gloire du Seigneur resplendira sur elle. Souvenons-nous des tendres bontés du Seigneur et de la multitude de ses grâces. Comme le peuple d’Israël, dressons des pierres en témoignage, pour y inscrire l’histoire instructive de ce que Dieu a fait pour nous. Et, lorsque nous passons en revue ses dispensations à notre égard, au cours de notre pèlerinage, disons avec des cœurs débordants de gratitude: “Que rendrai-je à l’Eternel? Tous ses bienfaits sont sur moi! Je lèverai la coupe d’actions de grâces, et j’invoquerai le nom de l’Eternel. Je m’acquitterai de mes vœux envers l’Eternel en présence de tout son peuple.”3Psaumes 116:12-14.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»