Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Jésus-Christ, Page 398

Chapitre 44 — Le véritable signe

Ce chapitre est basé sur Matthieu 15:29-39; 16:1-12; Marc 7:31-37; 8:1-21.

“Jésus quitta la contrée de Tyr et revint par Sidon vers la mer de Galilée, en traversant la contrée de la Décapole.” C’est dans la région de la Décapole que les habitants, alarmés par la destruction des pourceaux, avaient contraint Jésus de s’éloigner d’eux. Mais ils avaient prêté l’oreille aux messagers qu’il avait laissés derrière lui, et maintenant, ils désiraient le voir. Quand il revint dans la contrée, une foule s’assembla autour de lui, et on lui amena un sourd, qui parlait difficilement. Jésus ne se contenta pas, selon son habitude, de guérir cet homme par la parole seulement. L’ayant pris à l’écart, il plaça ses doigts dans ses oreilles et toucha sa langue; levant les yeux vers le ciel il soupira en pensant aux oreilles qui refusaient de s’ouvrir à la vérité et aux langues qui ne voulaient pas reconnaître le Rédempteur. Aux mots: “Ouvre-toi!” cet homme recouvra l’usage de la parole, et sans tenir compte de la défense d’en parler à qui que ce fût, il publia partout l’histoire de sa guérison.

Jésus étant allé sur une montagne, une grande foule s’approcha de lui et plaça à ses pieds des malades et des infirmes. Il les guérit tous; et ces gens, quoique païens, glorifiaient le Dieu d’Israël. Trois jours durant ils se pressèrent autour du Sauveur; la nuit ils dormaient en plein air et le jour ils s’empressaient pour entendre les paroles du Christ et pour voir ses œuvres. Après ces trois jours la nourriture manqua. Jésus ne voulait pas les renvoyer ayant faim; il invita donc les disciples à leur donner à manger. Une fois de plus ceux-ci manifestèrent leur incrédulité. Ils avaient vu comment, à Bethsaïda, grâce à la bénédiction du Christ, leur petite provision avait servi à

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»