Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Jésus-Christ, Page 474

Chapitre 52 — Le divin Berger

Ce chapitre est basé sur Jean 10:1-30.

“Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.” “Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis.”

C’est en se servant des images qui leur étaient familières que Jésus atteignit l’esprit de ses auditeurs. Il avait comparé l’influence de l’Esprit à une eau rafraîchissante. Il s’était présenté lui-même comme étant la lumière, la source de la vie et du bonheur pour la nature et pour l’homme. Maintenant, dans un magnifique tableau pastoral, il montre ses relations avec ceux qui croient en lui, associant, pour toujours, cette scène coutumière à sa personne. Dès lors, les disciples ne regarderont plus des bergers paissant leurs troupeaux sans se souvenir de l’enseignement du Sauveur. Tout fidèle berger leur fera penser au Christ et chaque fois qu’ils verront un troupeau impuissant et dépendant, ils ne pourront s’empêcher de le comparer à eux-mêmes.

Déjà le prophète Esaïe, dans ces paroles consolantes, avait appliqué cette figure à la mission du Messie: “Monte sur une haute montagne pour annoncer la bonne nouvelle à Sion! Elève la voix avec force pour annoncer la bonne nouvelle à Jérusalem. Elève la voix; ne crains point! Dis aux villes de Juda: Voici votre Dieu! ... Comme un berger, il paîtra son troupeau. Il recueillera les agneaux entre ses bras et les portera dans son sein.”1Ésaïe 40:9-11. De son côté, David avait chanté: “L’Eternel est mon berger; je n’aurai point de disette.” D’autre part le Saint-Esprit avait déclaré par l’intermédiaire d’Ezéchiel: “J’établirai sur elles un seul berger qui les paîtra.” “Je chercherai celle qui est

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»