Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Jésus-Christ, Page 514

Chapitre 57 — Il te manque une chose

Ce chapitre est basé sur Matthieu 19:16-22; Marc 10:17-22; Luc 18:18-23.

“Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut et, en se jetant à genoux devant lui, il lui demandait: Bon Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle?”

Le jeune homme qui posait cette question appartenait à la classe des chefs de la nation. Il possédait de grandes richesses et occupait une haute position. Il avait vu avec quel amour le Christ accueillait les enfants, avec quelle tendresse il les prenait dans ses bras, et son cœur se sentit attiré vers le Sauveur. Il éprouva le désir de devenir l’un de ses disciples. Le Christ étant en chemin, il courut à lui et, tout ému, se prosterna à ses pieds. C’est avec sincérité et ferveur qu’il adressa cette question qui avait tant d’importance pour son âme, comme d’ailleurs pour tout être humain: “Bon Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle?”

“Pourquoi m’appelles-tu bon? dit le Christ. Personne n’est bon, si ce n’est Dieu seul.” Jésus voulait mettre à l’épreuve la droiture de ce chef et lui faire dire pour quel motif il l’appelait bon. Comprenait-il qu’il s’adressait au Fils de Dieu? Quel était le vrai sentiment de son cœur?

Ce chef avait une haute opinion de sa propre justice. Il ne pensait pas qu’il pût lui manquer quoi que ce fût et cependant il n’était pas satisfait. Il éprouvait le besoin de quelque chose qu’il ne possédait pas. Jésus ne voudrait-il pas le bénir comme il venait de bénir de petits enfants, et répondre aux aspirations de son âme?

Jésus lui dit que, pour obtenir la vie éternelle, il fallait obéir aux commandements de Dieu; et il cita plusieurs des commandements dans lesquels se trouve formulé le devoir de l’homme

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»