Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Jésus-Christ, Page 791

Chapitre 82 — Pourquoi pleures-tu?

Ce chapitre est basé sur Matthieu 28:1, 5-8; Marc 16:1-8; Luc 24:1-12; Jean 20:1-18.

Les femmes qui s’étaient tenues près de la croix du Christ attendirent impatiemment que les heures du sabbat fussent écoulées. Le premier jour de la semaine, de très bonne heure, elles se rendirent au tombeau, apportant des aromates précieux pour oindre le corps du Sauveur. Elles étaient loin de s’imaginer qu’il fût ressuscité d’entre les morts. Le soleil de leur espérance s’était couché, et la nuit s’était faite dans leurs cœurs. Tout en marchant, elles s’entretenaient des œuvres de miséricorde du Christ et de ses paroles de consolation. Mais elles oubliaient qu’il leur avait dit: “Je vous verrai de nouveau.”1Jean 16:22.

Ignorant ce qui se passait à ce moment même, elles s’approchèrent du jardin en se disant: “Qui nous roulera la pierre de l’entrée du tombeau?” Elles savaient bien qu’elles n’auraient pas la force d’enlever la pierre, néanmoins elles poursuivirent leur chemin. Mais voici que, soudain, les cieux furent illuminés d’une gloire qui ne provenait pas du soleil levant. La terre trembla. Elles virent que la grande pierre avait été roulée. Le sépulcre était vide.

Ces femmes ne venaient pas toutes de la même direction. Marie-Madeleine, arrivée la première, ayant constaté que la pierre avait été enlevée, s’empressa d’aller le raconter aux disciples. Pendant ce temps les autres femmes survenaient. Une lumière brillait autour du tombeau, mais le corps de Jésus n’y était pas. Comme elles s’attardaient en cet endroit, elles s’aperçurent, tout à coup, qu’elles n’étaient pas seules. Un jeune homme vêtu de vêtements resplendissants se tenait assis au bord du tombeau. C’était l’ange qui avait roulé la pierre. Il avait pris une apparence humaine pour ne point effrayer ces amies de

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»