Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Jésus-Christ, Page 289

Les premières paroles que le Christ adressa au peuple, sur la montagne, furent des paroles de bénédiction. Heureux, dit-il, ceux qui reconnaissent leur pauvreté spirituelle, ceux qui éprouvent un besoin de rédemption. L’Evangile doit être prêché aux pauvres, non pas aux orgueilleux, à ceux qui sont riches à leurs propres yeux et n’ont besoin de rien, mais aux cœurs humbles et contrits. Une source a été ouverte pour le péché; elle est seulement accessible aux pauvres en esprit.

Un cœur présomptueux fait des efforts pour mériter le salut; mais la justice du Christ est le seul titre qui nous assure l’entrée du ciel. Le Seigneur ne peut rien faire pour le salut d’un homme avant que, convaincu de sa propre faiblesse et dépouillé de sa propre justice, il ne se soit volontairement soumis à l’influence divine. Alors seulement il peut recevoir le don que Dieu se dispose à lui communiquer. Rien n’est refusé à l’âme qui sent ses besoins; elle a un libre accès auprès de celui qui possède toute plénitude. “Ainsi parle le Très-Haut, qui siège sur un trône éternel et dont le nom est saint: J’habite dans une demeure haute et sainte, ainsi qu’avec l’homme humble et contrit, pour vivifier l’esprit des humbles et pour ranimer ceux qui ont le cœur contrit.”2Ésaïe 57:15.

“Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés!” Ces paroles du Christ n’impliquent pas que les pleurs aient, en eux-mêmes, le pouvoir d’effacer le péché. Elles ne sanctionnent nullement une prétention quelconque ou une humilité volontaire. Dans la pensée du Maître il n’est pas question de mélancolie ou de lamentations. Tout en nous affligeant au sujet de nos péchés, nous devons jouir du privilège d’être les enfants de Dieu.

Nous déplorons fréquemment nos mauvaises actions, mais à cause de leurs conséquences désagréables: ce n’est pas là la vraie repentance. Une douleur sincère à l’égard du péché est le résultat de l’opération du Saint-Esprit. L’Esprit fait connaître l’ingratitude du cœur qui fait peu de cas du Sauveur et qui l’a contristé, et il nous amène, repentants, au pied de la croix. Chaque péché inflige à Jésus une nouvelle blessure;

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»