Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Jésus-Christ, Page 628

le signe de ton avènement et de la fin du monde?” Dans sa réponse, Jésus ne considéra pas séparément la destruction de Jérusalem et le grand jour de sa venue. Il fondit en un même tableau la description de ces deux événements, laissant aux disciples le soin d’approfondir le sujet. Ceux-ci n’eussent pas été capables de supporter la vue de l’avenir, si Jésus le leur avait dévoilé tel qu’il l’apercevait lui-même. Alors qu’il faisait allusion à la destruction de Jérusalem, ses paroles prophétiques dépassaient cet événement pour atteindre la conflagration finale qui se produira au jour où le Seigneur, sortant de sa retraite, punira l’iniquité du monde, et où la terre laissera voir le sang dont elle a été arrosée et ne dérobera plus aux regards les morts qu’elle contient. Tout ce discours n’était pas destiné aux disciples seuls, mais à ceux qui vivraient dans la dernière période de l’histoire du monde.

S’adressant aux disciples, le Christ leur dit: “Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, et diront: C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens.” Plusieurs faux christs devaient paraître, avec la prétention de faire des miracles, assurant que le temps de la délivrance était arrivé pour la nation juive. Ils allaient séduire beaucoup de gens. Ces paroles du Christ ont été accomplies. Plusieurs faux christs apparurent dans l’intervalle qui s’écoula entre sa mort et le siège de Jérusalem. Cet avertissement s’adresse aussi à la génération actuelle. Les mêmes séductions qui ont précédé la destruction de Jérusalem ont entraîné les hommes à travers les âges et les entraîneront encore.

“Vous allez entendre parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous de vous alarmer, car cela doit arriver. Mais ce ne sera pas encore la fin.” Avant la destruction de Jérusalem, les hommes luttaient pour obtenir la suprématie. Des empereurs étaient assassinés; on massacrait les héritiers du trône; il y avait des guerres et des bruits de guerres. Il faut que ces choses arrivent, dit le Christ. Mais ce ne sera pas encore la fin (de la nation juive comme telle). “Une nation s’élèvera contre une nation et un royaume contre un royaume, et il y aura par

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»