Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

LE COLPORTEUR ÉVANGÉLISTE, Page 81

Chapitre 10—Une voix et une élocution agréables

Le don de la parole — De tous les dons que Dieu a faits à l’homme, aucun n’est plus précieux que celui de la parole. S’il est sanctifié par le SaintEsprit, il est une grande puissance pour le bien. C’est par le moyen de la langue que nous convainquons et que nous persuadons ; avec elle nous prions et nous louons Dieu ; avec elle aussi nous exprimons l’amour du Rédempteur. Par un usage judicieux du don de la parole, le colporteur peut répandre la semence précieuse de la vérité dans bien des cœurs. — Tèm., vol. II, p. 644. (1900)

Il faudrait accorder plus d’attention à la culture de la voix. Nous pouvons avoir des connaissances mais si nous ne savons pas employer notre voix correctement, nous échouerons. A moins que nous ne revêtions nos idées d’un langage approprié, de quelle valeur est notre instruction ? La connaissance nous sera d’un maigre profit si nous ne cultivons pas l’art de la parole ; mais elle sera une merveilleuse

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»