Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Meilleur Chemin, Page 21

La repentance

Comment un homme paraîtra-t-il juste devant Dieu? Comment un pécheur sera-t-il pur? Ce n'est que par Jésus-Christ qu'il est possible de se mettre en règle avec Dieu, de parvenir à la sainteté. Mais comment aller à Jésus? Ils sont nombreux ceux qui, avec la multitude convaincue de péché au jour de la Pentecôte, s'écrient: “Que ferons-nous?” Les premiers mots de Pierre, en réponse à cette question, furent: “Repentez-vous.” Un peu plus tard, il leur dit: “Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés.” Actes 2:38; 3:19.

La repentance comprend la douleur d'avoir commis le péché et le délaissement de celui-ci. Impossible d'abandonner le péché avant d'en avoir vu la gravité; point de vrai changement de vie jusqu'à ce que l'on se soit détourné du péché de tout son cœur.

Ils sont nombreux ceux qui ne comprennent pas la véritable nature de la repentance. Beaucoup de personnes gémissent sur leurs péchés et se réforment même extérieurement parce qu'elles craignent les conséquences de leurs mauvaises actions. Ce n'est pas là la repentance dans le sens biblique du terme. C'est redouter la souffrance plutôt que le péché lui-même. Telle fut la douleur d'Esaü quand il vit qu'il avait perdu à tout jamais son droit d'aînesse. Balaam, terrifié par l'apparition sur son chemin d'un ange armé d'une épée nue, confessa son péché dans la crainte de perdre la vie; mais il n'y avait pas en lui de repentance véritable, pas de changement de disposition, pas d'horreur du mal. Judas Iscariot, après avoir trahi son Seigneur, s'écria: “J'ai péché, en livrant le sang innocent.” Matthieu 27:4.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»