Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Meilleur Chemin, Page 41

L'abandon de soi-même

Dieu a fait cette promesse: “Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur.” Jérémie 29:13.

Dieu, dont nous sommes par nature des ennemis, veut restaurer en nous son image, mais à condition que nous lui donnions notre cœur sans partage. Voici comment le Saint-Esprit décrit notre condition: “Vous êtes morts par vos offenses et par vos péchés”; “la tête entière est malade, et tout le cœur est souffrant”; “rien n'est en bon état”. Nous sommes retenus par les pièges de Satan et soumis à “sa volonté”. Ephésiens 2:1; Ésaïe 1:5, 6; 2 Timothée 2:26. Dieu désire nous guérir et nous rendre la liberté. Mais comme cela nécessite une transformation complète de notre nature, il faut que nous nous abandonnions entièrement à lui.

La guerre contre le moi est la plus grande qui ait jamais été livrée. L'abandon de soi-même, la soumission entière à la volonté de Dieu ne s'obtient pas sans combat; mais cette soumission est nécessaire à notre transformation et à notre sanctification.

Le gouvernement de Dieu n'est pas fondé, comme Satan voudrait le faire accroire, sur une soumission aveugle de notre part et une domination arbitraire. Dieu fait appel à notre intelligence et à notre conscience: “Venez et plaidons!” Ésaïe 1:18. Telle est l'invitation que le Créateur adresse à tous les êtres. Il ne violente pas la volonté de ses créatures. Il ne peut accepter un hommage qui n'est pas volontaire et qui ne lui est pas donné intelligemment et de bon cœur. Une soumission forcée empêcherait tout vrai développement intellectuel et moral; elle abaisserait l'homme

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»