Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Meilleur Chemin, Page 75

L'œuvre de la vie

Dieu est la source de la vie, comme il est la lumière et la joie de l'univers. De même que les rayons de lumière émanent du soleil et que le ruisseau jaillit de la source d'eau vive, ainsi des bienfaits découlent de lui et se répandent sur toutes ses créatures. Et partout où la vie de Dieu anime le cœur des hommes, elle se traduit en actes d'amour et de bienfaisance.

Notre Sauveur trouvait sa joie à travailler au relèvement et à la rédemption des hommes déchus. Pour atteindre ce but, faisant peu de cas de sa vie, il a souffert la croix et méprisé l'ignominie. Les anges, de même, s'occupent constamment du bien-être d'autrui. C'est là leur joie. Ce que des cœurs égoïstes considèrent comme une besogne humiliante: le relèvement des misérables, de ceux qui leur sont inférieurs par le caractère ou par le rang, telle est l'occupation des anges innocents. L'esprit de renoncement et d'amour qui caractérisait Jésus-Christ remplit le ciel; il est l'essence même de la félicité qui y règne. C'est aussi l'esprit que posséderont tous les disciples de Jésus, c'est là leur œuvre.

Quand l'amour du Sauveur est implanté dans un cœur, de même qu'un parfum suave, il ne peut rester caché. Sa sainte influence s'exerce sur tous ceux avec lesquels il entre en contact. L'Esprit du Christ dans un cœur est comme une source jaillissante dans un désert; il rafraîchit tous ceux qui s'en approchent, et crée chez ceux qui sont près de périr un désir ardent de se désaltérer à la source des eaux vives.

L'amour pour Jésus se manifestera par le désir de travailler comme lui au soulagement et au relèvement de l'humanité. Il nous poussera à l'amour, à la

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»