Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 101

Des choses que tu ne connais pas, 5 avril

Invoque-moi, et je te répondrai; je t'annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas. Jérémie 33:3.

Nous ne pensons pas toujours que la sanctification que nous recherchons avec tant de zèle et pour laquelle nous prions si ardemment est entraînée par la vérité et, grâce à la providence de Dieu, de la manière à laquelle nous nous attendons le moins. Lorsque nous nous attendons à de la joie, voici, le chagrin fait son apparition. Lorsque nous comptons sur la paix, nous rencontrons souvent la méfiance et le doute parce que nous nous trouvons plongés dans des épreuves que nous ne pouvons éviter. Dans ces épreuves, nous avons la réponse à nos prières. Afin que nous soyons purifiés, le feu de l'affliction doit nous toucher, et notre volonté doit devenir conforme à celle de Dieu. Pour ressembler à l'image de notre Sauveur, nous passons par un douloureux affinage. Ceux-là même que nous considérons comme les plus chers à notre cœur sur cette terre, peuvent nous causer les plus grands chagrins et les plus dures épreuves. Ils peuvent nous considérer sous un faux jour. Ils peuvent nous croire dans l'erreur, et penser que nous nous trompons et nous dégradons parce que nous suivons les directives de consciences éclairées en recherchant la vérité comme s'il s'agissait d'un trésor caché. ...

Nos prières pour devenir semblables à l'image du Christ ne seront peut-être pas exaucées exactement comme nous le désirons. Nous serons peut-être mis à l'épreuve, car Dieu juge qu'il vaut mieux nous soumettre à une discipline essentielle pour nous avant que nous soyons prêts pour la bénédiction que nous sollicitons. Nous ne devrions pas nous décourager et nous laisser aller aux doutes, penser que nos prières passent inaperçues. Nous devrions compter sur le Christ avec davantage d'assurance et laisser Dieu se charger de notre cas, répondre à nos prières comme il l'entend. Dieu n'a pas promis de répandre ses bénédictions par les moyens que nous indiquons. Dieu est trop sage pour se tromper; il est trop attentif à notre bien pour nous permettre de choisir pour nous-mêmes.

Les plans de Dieu sont toujours les meilleurs, bien que nous ne puissions pas toujours les discerner. La perfection du caractère chrétien ne peut être obtenue que par le labeur, la lutte, le renoncement à soi-même. ...

Les dons de Dieu — les grâces de son Esprit — sont d'une valeur inestimable, et nous ne nous déroberons pas à l'épreuve, aussi pénible et humiliante soit-elle. Comme le chemin du ciel serait facile s'il n'y avait ni renoncement, ni croix! Comme les mondains s'y précipiteraient, comme les hypocrites s'y presseraient en grand nombre! Dieu soit loué pour la croix, pour l'oubli de soi. L'ignominie et la honte que notre Sauveur endura pour nous ne sont pas trop humiliantes pour ceux qui ont été sauvés au prix de son sang. Le ciel, en vérité, ne sera pas cher. — Lettre 9, 1873 (5 avril 1873), à “Sœur Billet”, San Francisco, Californie.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»