Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 138

Prenez de bonnes habitudes de travail, 12 mai

Si tu vois un homme habile dans son ouvrage, il se tient auprès des rois; il ne se tient pas auprès des gens obscurs. Proverbes 22:29.

Mon cher fils Edson, Je crains que tu n'organises pas toujours ton travail avec sagesse. Tu en fais parfois trop, puis tu laisses de précieuses heures passer, inutilisées, te créant ainsi une fatigue supplémentaire. Un travail modéré, persévérant, régulier ira bien plus loin que ce qu'il est possible d'accomplir par des efforts spasmodiques.

Le travail a été attribué à l'homme par son Créateur. Dieu donna un emploi à nos premiers parents dans le saint Eden. Et depuis la chute, l'homme a été un ouvrier, gagnant son pain à la sueur de son front. Chaque os de son corps, chaque trait de son visage, chaque muscle de ses membres, montre qu'il a été fait pour l'activité et non pour l'oisiveté. ...

L'accomplissement fidèle des devoirs de la vie, quelle que soit ta position, réclame une sage mise en valeur de tous les talents et de toutes les facultés que Dieu t'a donnés. Garde-toi d'être toujours pressé, tout en n'accomplissant rien qui soit digne de l'effort fourni. Si l'on n'accomplit pas la tâche au temps convenable, les efforts restent souvent infructueux. Le devoir négligé au moment où il devrait être accompli, qu'il s'agisse d'affaires séculières ou religieuses, est rarement bien fait. Beaucoup semblent travailler diligemment à chaque heure du jour, et cependant les résultats ne correspondent pas à leurs efforts. ...

Fais attention de ne pas gaspiller ton temps à des vétilles, pour manquer de mener à bien tes tâches d'importance. L'Eglise et le monde ont besoin d'hommes calmes, bien équilibrés. Bien courir pendant un certain temps ne suffit pas. Il faut poursuivre son but avec persévérance afin de l'atteindre. On demanda un jour à un homme distingué comment il lui était possible d'accomplir autant de transactions. Sa réponse fut: “J'en fais une à la fois.” ...

Henry Martyn, à la fois comme homme et comme missionnaire, comptait entièrement sur ses habitudes de régularité. Il y était tellement fidèle qu'on le connaissait dans toute l'université comme l'étudiant qui ne gaspillait jamais une heure. ... Que de jeunes auraient pu devenir des hommes utiles et puissants, mais ont échoué parce que tôt dans la vie ils contractèrent des habitudes d'indécision qui les suivirent pendant toute leur existence et paralysèrent tous leurs efforts. De temps à autre, ils sont saisis d'un zèle soudain pour une grand projet, mais ils laissent leur tâche à moitié terminée et il n'en résulte rien. La persistance patiente à bien faire est indispensable au succès.

Mon cher fils, sois consciencieux dans tout ce que tu entreprends. Appuietoi constamment sur ton Sauveur, adresse-toi à lui pour obtenir la sagesse, le courage, la ténacité, tout ce dont tu as besoin. Que le Seigneur te bénisse, c'est la prière de ta mère. — Lettre 3, 1877 (12 mai 1877), à son fils Edson, l'année de ses vingt-sept ans.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»