Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 140

Le sentier de la sécurité, 14 mai

Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père? Jean 14:9.

Il y a un monde à avertir, et tous les efforts doivent être tentés pour exalter la vérité. ... Le grand Maître tenait entre ses mains toute la carte de la vérité. En langage simple, il expliqua clairement à ses disciples le chemin du ciel, et les thèmes infinis de la puissance divine. La question de l'essence de Dieu était un sujet sur lequel il maintenait une sage réserve, car ses implications et spécifications appelaient une science sur laquelle des esprits non sanctifiés ne pouvaient s'étendre sans confusion. Pour ce qui concernait Dieu, et pour ce qui concernait sa propre personnalité, le Seigneur Jésus dit: “Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?” Jean 14:9. Le Christ était l'image exacte de la personne de son Père.

Le chemin accessible, le sûr chemin pour marcher selon ses commandements, est un chemin dont il n'est jamais prudent de s'écarter. Et lorsque les hommes suivent leurs propres théories enveloppées de douces et fascinantes représentations, ils tendent un piège pour faire tomber les âmes. Au lieu que vous consacriez vos facultés à élaborer des théories, le Christ vous a donné un travail à accomplir. Son mandat, c'est de faire de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Avant que les disciples puissent franchir le seuil, ils doivent recevoir l'empreinte du nom sacré, baptisant les croyants au nom de la triple puissance du monde céleste. L'esprit humain est marqué par cette cérémonie, le commencement de la vie chrétienne. Elle signifie beaucoup. L'œuvre du salut n'est pas une affaire triviale; elle est si vaste que par sa foi ainsi exprimée, l'agent humain peut se saisir des plus hautes autorités. La Divinité éternelle — le Père, le Fils et le Saint-Esprit — est impliquée dans l'acte requis pour donner l'assurance à l'agent humain, ... unissant les puissances célestes et les facultés humaines afin que l'homme puisse, grâce à l'efficacité du ciel, partager la nature divine et travailler avec le Christ.

Les capacités de l'homme peuvent être multipliées par les liens tissés entre le divin et l'humain. Unis aux puissances du ciel, les talents humains augmentent selon cette foi qui œuvre par l'amour et purifie, sanctifie et ennoblit l'homme tout entier. — Manuscrit 45, 1904 (14 mai 1904), “Afin qu'ils soient un”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»