Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 141

L'Unité indispensable, 15 mai

Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes uns. Jean 17:22.

Notre grand besoin, c'est l'unité. Nous ne pouvons pas nous passer d'une seule âme. Le Seigneur nous appelle à nous unir en harmonie avec la vérité biblique. Ceci devrait être constamment répété dans la famille et dans l'Eglise.

Le Christ a dit: “J'agis selon l'ordre que le Père m'a donné.” Jean 14:31. Il est venu en ce monde parce que le Père lui avait confié une mission. Il est venu pour combler l'abîme que le péché avait creusé entre Dieu et l'homme. Il fallait assurer une réconciliation, une union de la nature divine et de la nature humaine. Le Christ sanctifierait tous ceux qui croiraient en lui. Dans le don du Christ à notre monde, Dieu a accordé à chacun le pouvoir de vaincre le mal. Il vous a donné “les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise”. 2 Pierre 1:4.

La grande apostasie eut son origine dans un refus de l'amour de Dieu, comme il est clairement révélé dans la Parole. Les dispositions nécessaires furent alors prises pour que l'homme déchu reçoive une puissante révélation de l'amour de Dieu, et qu'il ait l'occasion de renouveler sa fidélité à Jéhovah. “Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.” Jean 3:16. “Je donne ma vie pour mes brebis.” Chapitre 10:15. “Le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.” Chapitre 6:51. C'est là une révélation de la puissance capable de sauver “parfaitement”. Dieu est lumière et amour.

Après la guerre dans les parvis célestes, Satan et ses adeptes furent chassés. En tant qu'êtres humains, nous sommes sujets aux artifices et aux tentations de ces adversaires déchus. Et à moins que nous ne soyons protégés par la puissance du Christ, nous serons certainement entraînés par les sophismes sataniques dont le monde est inondé. Notre sécurité, c'est de nous appuyer non sur la force humaine, sur le bras de chair, mais sur le bras divin. Ceux qui sont participants de la nature divine ne seront pas séduits par Satan.

Chacun sera mis à l'épreuve. Des hommes faisant profession de christianisme obtiendront des postes de confiance, comme bergers du troupeau de Dieu. ... Nous appartenons à Dieu. En Jésus-Christ, nous devons voir notre modèle. Il faut enseigner à chaque âme à ne pas considérer ses semblables, mais le Christ, le chef et le consommateur de la foi. — Lettre 172, 1907 (15 mai 1907), à P. T. Magan, co-fondateur de Madison Institutions.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»