Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 145

Un avec Christ, 19 mai

Moi en eux, et toi en moi, — afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé. Jean 17:23.

Proclamons le fait que notre rédemption est assurée. Le Christ a quitté les parvis célestes et il est venu en ce monde afin d'expier à notre place. Tous ceux qui viennent à lui avec une foi vivante pourront se tenir sur un terrain avantageux. Tandis que les serviteurs de Dieu proclament ces choses, Satan se présente à ceux qui brûlent de faire quelque chose et leur soumet ses problèmes scientifiques. Les hommes seront tentés de placer la science au-dessus de Dieu. Mais qui, en cherchant, peut découvrir Dieu? Les hommes peuvent appliquer à Dieu leur propre interprétation, mais aucun esprit humain ne peut le comprendre. Il ne nous a pas été demandé de résoudre ce problème. Que l'homme limité ne cherche pas à interpréter Jéhovah. Que personne ne se laisse aller à spéculer sur sa nature. Là, le silence est éloquent. Celui qui est omniscient s'élève au-dessus de toute discussion.

Le Christ est un avec le Père, mais Dieu et le Christ sont deux personnes distinctes. Lisez la prière du Christ au dix-septième chapitre de Jean, et vous constaterez que ce point est clairement souligné. Comme le Sauveur pria ardemment afin que ses disciples soient un avec lui de même qu'il est un avec le Père! Par cette unité, ils doivent démontrer au monde que Dieu a envoyé son Fils pour sauver les pécheurs. L'unité des disciples du Christ avec lui doit constituer la grande preuve indiscutable que Dieu a en vérité envoyé son Fils dans le monde pour sauver les pécheurs. Mais une religion relâchée laisse le monde dans la confusion et l'étonnement.

Mes frères et sœurs, prenez place sur une plate-forme élevée, et travaillez afin de devenir un avec le Christ. Le cœur du Sauveur s'attend que ses disciples accomplissent le but de Dieu dans toute sa hauteur et toute sa profondeur. Ils doivent être un avec lui, même s'ils sont dispersés dans le monde entier. Mais Dieu ne peut les rendre un en Christ que s'ils sont disposés à renoncer à leurs propres voies pour adopter les siennes.

En raison de tout ce que le Christ a souffert pour nous, devrions-nous nous plaindre lorsque nous sommes appelés à renoncer à nous-mêmes et à souffrir? Dieu n'aurait-il pas honte de nous? Réjouissons-nous du privilège de participer aux souffrances du Christ, car ce n'est que de cette manière que nous serons rendus capables de participer à sa gloire. ... Menons des vies qui conduiront les pécheurs au Sauveur. Le Christ emporta son humanité avec lui dans les parvis célestes, et toute l'humanité peut se réclamer de lui comme de son représentant. Nous pouvons devenir complets en lui. — Manuscrit 58, 1905 (19 mai 1905), “L'œuvre à Washington”, causerie donnée le 19 mai.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»