Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 146

A leurs fruits..., 20 mai

Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Matthieu 7:16, 17.

La rédemption éternelle n'a jamais semblé aussi extrêmement précieuse qu'à présent, et jamais auparavant je ne me suis sentie aussi profondément désireuse de remporter la victoire sur tous les fronts. Il ne doit subsister aucun défaut dans notre caractère, pas un seul. Chaque tache, chaque ride, doit être effacée par le sang de l'Agneau. Nos propres traits de caractère particuliers disparaîtront lorsque nous ressentirons dans nos cœurs la puissance transformatrice de la grâce de Dieu. Les fruits que nous porterons en patience, bonté, longanimité et abnégation attesteront que nous avons appris de Jésus.

Le fruit de l'arbre témoigne s'il s'agit d'un bon ou d'un mauvais arbre. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits; un mauvais arbre ne peut porter de bons fruits. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Parlons et travaillons afin de produire le fruit de la justice, pour que notre lumière luise en bonnes œuvres. Une déclaration n'est rien. Dieu n'approuvera qu'une vie pieuse. ...

Je suis décidée à obtenir la victoire sur moi-même. Je suis décidée à ce que ma vie soit cachée avec Christ en Dieu. Je supplierai le trône de grâce de m'accorder la puissance, la lumière, afin de pouvoir la refléter sur les autres pour le salut des âmes.

Le grand désir à cette époque de l'histoire du monde est d'acquérir davantage de pouvoir. Je désire davantage de grâce, davantage d'amour, une expérience vivante plus profonde et plus zélée. Le chrétien qui se réfugie en Jésus aura à sa disposition un pouvoir illimité, qu'il lui suffira d'utiliser. La foi vivante donne accès aux ressources du ciel et suscite la puissance, l'endurance, l'amour essentiels au soldat chrétien.

Mon mari, ne laissons pas échapper la récompense éternelle. Nous avons trop souffert sur le champ de bataille pour être vaincus par n'importe quel ennemi maintenant. Nous devons être totalement victorieux.

Nous désirons que nos derniers jours soient les plus triomphants. Il en sera peut-être ainsi. C'est le souhait de Dieu. Si nous prions beaucoup et utilisons diligemment les moyens à notre disposition, nous ne chancellerons pas, nous ne faillirons pas. ...

Nous ne recherchons pas les honneurs offerts par le monde. Je n'en ai cure. Je tiens au “bien, bon et fidèle serviteur” venant des lèvres de mon Rédempteur comme de la musique à mes oreilles. C'est pour cela que je travaillerai. Je ferai le bien parce que j'aime le bien. J'obéirai à Dieu quoi qu'il m'en coûte, et la couronne me sera bientôt donnée. — Lettre 28, 1880 (20 mai 1880), une lettre personnelle à James White.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»