Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 148

Dieu dans la nature, 22 mai

Les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables. Romains 1:20.

Je ne vois aucune raison pour laquelle les opinions d'érudits et de soi-disant grands hommes devraient être crues et exaltées. Ceux qui sont liés au Dieu infini sont les seuls qui se servent correctement des connaissances ou des talents qui leur ont été confiés par le Créateur omniscient. Aucun homme ne peut exceller en connaissance et en influence à moins d'être allié au Dieu de sagesse et de puissance.

La vraie preuve d'un Dieu vivant ne réside pas seulement dans une théorie; elle réside en la conviction que Dieu a inscrite dans nos cœurs, qu'il a illuminée et expliquée par ses paroles. C'est la puissance vivante en ses œuvres créées vues par un regard sanctifié. La précieuse foi inspirée de Dieu donne de la force et de la noblesse au caractère. Les facultés naturelles sont intensifiées par la sainte obéissance. Toutes les philosophies de la nature humaine dans lesquelles Dieu n'a pas été reconnu comme l'élément le plus important ont mené à la confusion et à la honte. La vie que nous menons par la foi au Fils de Dieu est une série de triomphes qui ne sont pas toujours constatés et compris par les parties intéressées, mais dont les résultats ont une grande portée. Alors nous verrons et connaîtrons comme nous avons été connus.

Les esprits les plus profonds du monde, s'ils ne sont pas illuminés par la Parole de Dieu, sont désorientés et s'égarent lorsqu'ils s'efforcent de sonder les questions de science et de révélation. Le Créateur et ses œuvres ne peuvent être saisis par une compréhension bornée, et les hommes en concluent que parce qu'ils sont incapables d'expliquer les œuvres et les voies de Dieu selon des causes naturelles, l'histoire biblique n'est pas digne de confiance. Beaucoup sont si désireux d'exclure Dieu de l'exercice d'une volonté et d'un pouvoir souverains dans l'ordre établi de l'univers, qu'ils dégradent les hommes, les plus nobles de ses créatures. Les théories et les spéculations de la philosophie nous feraient croire que l'homme est venu graduellement, non pas simplement de l'état sauvage, mais de la forme la plus basse d'une création à l'état brut. Ils détruisent la dignité de l'homme parce qu'ils ne veulent pas admettre la puissance miraculeuse de Dieu.

Dieu a illuminé l'esprit des hommes, et il a répandu un flot de lumière sur le monde par des découvertes dans les arts et les sciences. Mais ceux qui ne les considèrent que d'un point de vue humain tireront certainement de fausses conclusions. Les épines de l'erreur, du scepticisme et de l'infidélité sont déguisées et recouvertes des vêtements de la philosophie et de la science. Satan a imaginé cette manière habile de détourner les âmes du Dieu vivant, de la vérité et de la religion. Il exalte la nature au-dessus du Créateur de la nature. — Manuscrit 4, 1899 (22 mai 1899), copié le 22 mai, “Dieu dans la nature”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»