Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 149

Qu'en est-il de mon âme? 23 mai

Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l'état de ton âme. 3 Jean 1:2.

Dieu désire que chacun de nous trouve sa place, et lorsque chacun sera à sa place, accomplissant le travail que Dieu lui a confié, l'unité parfaite régnera. ...

Nous devons montrer clairement au monde que Dieu a envoyé son Fils sur la terre pour sauver les pécheurs. Comment y parvenir? En faisant tous les efforts possibles pour achever l'unité. Chacun doit se voir tenu à confesser ses propres fautes et erreurs, non les fautes et les erreurs de quelqu'un d'autre. ...

Nous devons nous réunir en hommes responsables devant Dieu. Nous avons été rachetés à un grand prix. Nous n'avons qu'un seul Juge, l'Homme Christ Jésus. La tâche de mesurer le caractère les uns des autres ne nous a pas été confiée. C'est notre propre caractère que nous devons mesurer, selon la vérité contenue dans les Ecritures. Dieu peut nous en rendre capables, et il peut inspirer à notre esprit ce que nous devons faire afin d'hériter la vie éternelle. ...

Dieu aime son peuple, et il désire qu'il soit en paix avec lui. Il désire que chacun se tienne en relation avec les autres dans la volonté de faire tous les sacrifices nécessaires afin de sauver l'âme de ses frères. Ils n'ont peut-être pas agi droitement. Mais Dieu tient à ce que nous travaillions avec zèle pour les aider, afin que son nom ne soit pas déshonoré aux yeux du monde. Dieu ne nous fait pas des promesses parce que nous avons toujours bien agi, mais afin que son nom soit glorifié.

Que personne ne cherche à dissimuler ses péchés en révélant les fautes de quelqu'un d'autre. Le Seigneur ne nous a pas confié cette tâche. Nous devons laisser les autres humilier leur propre cœur, afin qu'ils puissent venir à la lumière de la connaissance de Dieu. ...

Certains se sont chargés de responsabilités que le Seigneur leur a défendu d'assumer. Pendant des années, la lumière a brillé à leurs yeux, mais il n'y ont pas pris garde. Que ferons-nous? Laisserons-nous ces hommes s'affaisser sous les responsabilités desquelles ils ont choisi de se charger? Non; nous devons les aider à sortir de leur situation difficile. Il nous appartient de faire de notre mieux afin d'alléger la tension de ces âmes accablées. ...

Que chacun se pose la question: Qu'en est-il de mon âme aujourd'hui? Et demain, qu'il se repose la question: Qu'en est-il de mon âme aujourd'hui? Et ainsi, jour après jour, que chacun humilie son cœur devant Dieu. — Manuscrit 56, 1904 (23 mai 1904), causerie matinale donnée à Berrien Springs, Michigan.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»