Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 164

Appelés à la gloire et à la vertu, 7 juin

A cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance. 2 Pierre 1:5.

Dieu nous a appelés à la gloire et à la vertu. Nous n'avons pas le droit de nous assimiler au monde — de nous habiller, de parler et de vivre comme les mondains. Dieu nous propose un niveau élevé à atteindre. Pour que l'homme y parvienne, Dieu a envoyé sur cette terre son Fils unique. A notre place, le Christ a fait le sacrifice infini. Il a déposé sa couronne et sa tunique royales, il a revêtu sa divinité de l'humanité, et il est venu dans notre monde pour enseigner aux hommes et aux femmes les lois de la vie et du salut, ces lois qu'ils doivent observer à la lettre afin de jouir de la vie éternelle dans le royaume de gloire.

Satan prétendit qu'il était impossible aux êtres humains d'observer la loi de Dieu. Afin de prouver la fausseté de cette affirmation, le Christ renonça à son commandement en chef, prit sur lui la nature de l'homme, et vint sur la terre afin de se mettre à la tête de la race déchue pour prouver que l'humanité était capable de résister aux tentations de Satan. Il devint le Chef de l'humanité pour être assailli en tous points par les mêmes tentations que doit affronter la nature humaine déchue, afin qu'il puisse savoir comment secourir tous ceux qui sont tentés. Sur cette terre, il résolut ce problème: comment vivre selon les principes de la droiture établis par Dieu. Prenant sur lui notre nature, il resta fidèle aux principes de justice de Dieu et remporta la victoire sur Satan. Il fut tenté en toutes choses comme nous le sommes, cependant il était sans péché.

Avant que le Christ ne vienne en personne pour révéler le caractère de son Père, Satan pensait qu'il aurait le monde entier de son côté. Et aujourd'hui, l'ennemi joue toujours le jeu de la vie avec tous. Il cherche à susciter les dissensions et les divisions. Mais si nous sommes participants de la nature divine, nous nous dressons comme un tout uni. Ne nous laissons pas aller à penser que nos églises pourront jouir de la bénédiction de Dieu si elles persistent dans la désunion. Nous devons être en ce monde les représentants du Christ. Il nous a appelés à la gloire et à la vertu. De même qu'il représentait le Père, nous devons le représenter au monde, car en le représentant, nous représentons le Père, qui est partout où son aide est nécessaire.

Nous avons une grande œuvre à accomplir pour le Maître. Jésus ayant tant sacrifié pour nous, donnant sa vie pour notre salut, lui ferons-nous honte par notre ligne de conduite? ... Il désire nous voir atteindre le niveau le plus élevé. Lorsque par une foi vivante nous nous emparons de la puissance d'un Christ vivant; lorsque nous invoquons ses promesses infaillibles et nous en réclamons pour nous-mêmes; lorsque nous recherchons le pouvoir du Saint-Esprit, nous mangeons la chair et buvons le sang du Fils de Dieu. — Manuscrit 77, 1902 (7 juin 1902), sermon délivré au camp de Petaluma, Californie, “Leçons tirées de la seconde épître de Pierre”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»