Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 166

L'ordonnance du divin Médecin, 9 juin

Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. Jean 6:51.

Pour la santé et la vitalité de l'âme, le divin Médecin a prescrit la communion avec lui-même. Nous devons nous asseoir à ses pieds et apprendre de lui comment devenir doux et humbles de cœur. La santé spirituelle dépend de la nourriture donnée à l'esprit et de l'air qu'il respire.

L'âme a besoin de nourriture, et pour l'obtention de cette nourriture, la Parole de Dieu doit être étudiée. ... L'inhalation d'un air pur est essentielle à la guérison de la maladie. Et il n'est pas moins essentiel que l'atmosphère que nous respirons dans notre vie spirituelle soit pure. Ceci est indispensable à une croissance salutaire dans la grâce. Respirez l'atmosphère transparente qui suscite des pensées pures et des paroles nobles. Choisissez la société des chrétiens. Le chrétien ne jouira pas de la santé spirituelle à moins qu'il ne surveille ses fréquentations. ...

Chaque chrétien véritablement chrétien doit grandir. Il doit constamment croître en sagesse et en connaissance. Jour après jour, il doit se rapprocher de la stature parfaite d'un homme en Christ Jésus. Afin de suivre le Maître, il doit grandir. Il doit apprécier de plus en plus profondément l'amour de Dieu et obtenir une connaissance plus précise de sa volonté. Si sa lumière ne brille pas avec un éclat de plus en plus vif, sa foi s'affaiblit, son amour diminue. Et à moins qu'il ne perçoive et ne reconnaisse le danger qu'il court, il fait à la cause de Dieu plus de mal qu'un homme franchement incroyant. La piété quitte le temple de son âme. Il se détourne à la légère des devoirs et des responsabilités. Par lui, le Fils de Dieu est de nouveau crucifié et humilié ouvertement.

Pour croître en grâce, l'exercice est essentiel. Lorsqu'on fait faire aux malades spirituels des exercices spirituels, une transformation du caractère prend place. La santé de la vie spirituelle dépend de l'exercice. Mais la spiritualité ne peut s'épanouir tant que le cœur est rempli des ulcères purulents de l'égoïsme. L'âme doit être lavée, raffinée, purifiée par la grâce de Dieu. L'artère de communication entre la terre et le ciel doit être gardée libre de toute obstruction, afin que l'âme puisse recevoir du Christ une réserve d'eau vive. Et chaque muscle, chaque nerf spirituel doit être utilisé. Dieu nous a donné de nombreuses occasions de travailler pour lui. Si nous ne profitons pas de ces occasions, nous ne pouvons pas être des chrétiens qui croissent. Lorsque nous aurons le Christ en nous, l'espérance de la gloire, un changement marqué sera constaté dans l'expérience religieuse de ceux qui se déclarent chrétiens. — Manuscrit 50, 1901 (9 juin 1901), manuscrit sans titre.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»